Décloisonnement des hôtels de Tunisie : Ceux qui soutiennent l’art et l’artisanat ouvrent-ils une voie?

2
197 views

La promotion de l’art et de l’artisanat en Tunisie dans les structures hôtelières tunisiennes ne datent pas aujourd’hui. Il y a 20 ou 30 ans des artistes locaux avaient des invitations permanentes pour exposer leurs aquarelles dans les enceintes des hôtels 4 ou 5 étoiles dans diverses zones touristiques de Hammamet à Djerba. Dans d’autres cas, ce sont les artisans qui étaient inviter à exposer ou faire des démonstrations de peinture sur verre, de ciselage de cuivre, de tapisserie…et ce devant des touristes qui étaient sollicités pour découvrir un patrimoine local et national important. Amel DJAIT

Aujourd’hui, cette animation qui n’est pas forcément touristique reprend des couleurs même si elles sont assez timides. Certains hôtels s’ouvrent aux agences événementielles, galeries d’art, associations ou encore à des activistes de la société civile et se mettent à collaborer et compter sur eux-mêmes pour faire vivre ou revivre diverses facettes du patrimoine et de l’art du pays dans les hôtels. Petit tour des initiatives les plus réussies.

Si le premier hôtel à s’être engagé en faveur d’événements culturels sur la place de Tunis et sa banlieue est le Dar El Marsa, http://www.darelmarsa.com celui-ci a vite été rattrapé par d’autres unités hôtelières qui s’ouvrent à l’art, la culture et l’artisanat.

Pour ne citer que le soutien de Dar El Marsa à l’artisanat, nous mentionnons les expositions MOOD TALENT-expositions haut de gamme dédié à la mode et à la déco – créé en mars 2016 et qui a exposé à ce jour plus de 300 créateurs différents. https://www.moodtalent.com.  Le rendez vous à l’hôtel se tient e moyenne une dizaine de fois par an et l’hôtel organise même des défilés autour de la piscine avec ce brand. Dar El Marsa a aussi été un des  premiers hôtels à s’ouvrir aux jeunes chanteurs tunisiens de la scène “undeground” du pays en organisant des séries de concerts- live.

Il y a quelques mois, c’était le Dar El Jeld https://www.dareljeld.com qui accueillait 10 galeries sélectionnées pour une édition inédite de Tunis Art : D One. Ces dernières ont alors investis chacune une suite de l’hôtel pour les transformer en “un cabinet de curiosités” permettant de faire découvrir les différentes facettes de l’art contemporain en Tunisie.

Les galeries sélectionnés étaient les suivantes: a.gorgi, antinea, el birou, el marsa, ghaya, kalysté, central, selma feriani, le violon bleu et yosr ben ammar.

Toujours du côté de la banlieue de Tunis, c’est The Résidence Hôtel https://www.cenizaro.com/theresidence/tunis qui retient l’attention avec “La vitrine voyageuse” un concept original porté par ” Asthete Event” qui expose, dans sa seconde édition 34 artisans et artisanes pendant 48 h dans les jardins de l’hôtel et en bord de mer.

Porté par Neila Jazi, architecte d’intérieur, diplômée de l’académie des beaux arts de Milan et de l’école du verre de Murano est “agent d’artistes” et n’a pas hésité à trouver dans un des hôtels les plus prestigieux du pays un sacré partenaire.

L’hôtel The Résidence Tunis mise de plus en plus sur la dimension culturelle pour se démarquer de la concurrence. Son soutien au Festival “MANARAT 2019” a retenu l’attention d’un public de qualité de plus en plus sensible à l’engagement et à l’insertion des structures économiques dans leur environnement.

Du côté de Hammamet, ce sont les beach club qui osent le mariage entre Art et “Beach Tropical life” le temps d’une aventure artistique avec notamment un thème tropical et des artistes et photographes exposés suivants: Hela Lamine, Lilia El Golli, Mohamed Ghassan
Najeh Zarbout, Robert Sochacki et Wissem El Abed. Cet événement à suivre de près se tient du côté du Nahrawess Beach !

Organisé par la galerie CENTRALE TUNIS cet événement vient après “Blue Iftar” de Hela Lamine et le «light show» au café Cosmitto à La Marsa. CENTRAL TUNIS est en train de devenir un agitateur artistique majeur de la scène de l’art contemporain en Tunisie.

Reste à savoir quelle est la stratégie finale derrière toutes ces nouvelles initiatives. Et si ce décloisonnement entre l’Hôtel et le Territoire, entre les touristes et les locaux s’amorçait finalement. Et si nous enregistrions les prémices des changements tant attendus pour les diverses destinations touristiques du pays?

Pour le moment, les hôtels ouvrent leurs espaces et restent timides sur la communication autour de pareils événements. L’étape suivant est bien entendu de mettre en place un calendrier régulier pour de pareils rendez vous et commencer à leur promotion à l’internationale. Mais ceci pour le moment, est une toute autre affaire !

 

SHARE
Previous articleLe musée de Nabeul se refait une beauté
Next articleTrampolia Park, un paradis pour les enfants à la Soukra
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

2 COMMENTS

  1. Usually I do not learn article on blogs, but I wish to say that this write-up very
    forced me to take a look at and do it! Your writing taste has been amazed me.
    Thank you, very nice article.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here