Ghomrassen, une ville au goût de miel

0
1 569 views

Ghomrassen est une ville qui se trouve à une vingtaine de kms de Tataouine et dont les villages de « Beni Khedache », « El Ferch », « Kssar Hdada », « Guermessa » sont les plus connues. L’ensemble de la région vaut le détour pour ses « kssours » mais aussi pour ses « jessours »; la forme la plus ancienne et la plus connue des systèmes tunisiens de collecte et de valorisation des eaux de ruissellement.

La région de Ghomrassen est connue pour ses plaines agricoles, paysages lunaires, mosquées souterraines…Et ses « kssours »! Car en effet, ici le « kssar » est roi. Il y’en a près de 150 dans le sud-est tunisien dont certains sont répartis sur plusieurs niveaux et peuvent atteindre une quinzaine de mètres.

Ghormrassen est particulièrement connue pour le « kssar » voisin; « Kssar Hedada »; un site immortalisé par Georges Lucas dans la célèbre série « Star War » et aujourd’hui reconverti en hôtel, restaurant, boutique, halte…. Le lieu dispose aussi d’une magnifique huilerie traditionnelle et c’est probablement la partie quasi-détruite de l’édifice qui est une des plus jolies.huilerie kssar hedada

Par cet exemple, absolument approximatif, le tourisme Kssarien tente de trouver une place entre le tourisme oasien et saharien. Les « kssours » de Tunisie sont un axe de développement certain pour l’ensemble de la région du Daher Tunisien. Il convient pour cela, de faire le bilan de ce patrimoine d’exception, d’imaginer des manuels de réhabilitation des « kssours », d’y créer des hébergements en respectant l’esprit du lieu, de développer un circuit commercial, de mettre en place une politique environnementale  et durable,…..

 

photos AD 056

Mais qui dit Ghomrassen dit aussi « ftayer » et « mahchi ». Ce dernier est d’ailleurs un des gâteaux les plus emblématiques du sud de la Tunisie. Et s’il y’a une adresse où le manger, c’est bien dans cette ville. Alors, ne cherchez pas de pancarte ou d’enseigne lumineuse! Ici, on vous oriente vers le meilleur artisan de « mahchi » mais aussi de « makroudh », de « ftayer », de corne de gazelle, de « ftira »…

Ici, plus que nulle part ailleurs, a chacun sa spécialité !

photos AD 052Et la star du « mahchi » est incontestablement la « Pâtiesserie du Sud ». Mais hélas, vous pouvez admirer les gâteaux sans être certains de pouvoir en déguster ou en acheter. Les commandes affluent de partout et les voitures privées et les louages font d’incessants allers et retours entre Ghomrassen et Tunis pour livrer les amateurs de cette douceur au goût de miel.

Ne paniquez pas! Le maître des lieux, finira par céder et vous offrir un « mahchi » croustillant, hypercalorique et irrésistible. Il vous expliquera bien entendu la recette, en restant évasif sur les proportions et les dosages. Le beignet est une affaire sérieuse pour les « ghmorassniya ». Ils en font commerce et fortune dans le monde entier.

photos AD 049

Avant de quitter « Ghomrassen » prenez le temps de vous balader dans son oasis. La région est connue pour ses produits agricoles, notamment les olives et les asperges! Elles sont destinées à l’export

En quittant Ghomrassen, essayez de vous arrêter à « Kssar El Ferch ». Un « kssar » de plaine quasi intact où l’ont trouve encore des portes et des serrures en bois de palmier et d’oliviers d’époque. Le gardien est aux petits soins et vous servira un bon café à l’eau de géranium ou un succulent thé rouge au thym. Si vous en avez le temps, il pourra vous rapporter des somptueux tissages du village voisin.kssar el farch

Pour finir, sachez qu’il y’a 3 types de « kssours » en Tunisie; le « kssar » de plaine, le « kssar » citadelle et le « kssar » de montagne. Avant de quitter la région de Tataouine-Medenine , le Dahar Tunisien, vous devez en visiter au moins un dans chaque catégorie pour en saisir les différences, la composition, le fonctionnement….

Amel DJAIT

 

LEAVE A REPLY