moodja okhra

« Moodha Okhra », est un projet éducatif de sensibilisation sur l’upcyling initié en 2020 par le Goethe-Institut et le collectif Pontalent, dont le but est de  réunir des designers, des stylistes et des étudiants aspirants à développer leurs  compétences grâce à un programme d’accompagnement spécialisé dans la  mode éco-responsable. 

Soutenu par l’Ecole Convergence, Creative Tunisia, la fondation Indigo et des experts du domaine, ce programme vise à créer un impact social auprès des futurs  activistes tunisiens, qui seraient susceptibles de déclencher un mouvement de  mode durable et responsable en Tunisie.

Cette mode se veut plus respectueuse de  l’environnement et apparaît de nos jours comme une nécessité et une urgence face  à la pollution provoquée par l’industrie du textile, qui nous rappelons, est considérée  comme étant la deuxième industrie la plus polluante, après le secteur pétrolier. 

Moodha okhra- Tunisie

Une aventure humaine et engageante

C’est dans cette perspective que s’inscrit Moodha Okhra, ce qui interpelle d’une part les participants au programme – grâce aux différents ateliers et nombreuses  activités éducatives menés durant la formation de 100 jours – et d’autre part le grand public. L’équipe a démarré avec une sélection de six participants qui  sont : Emna Bouaoun, Léa Ginibre, Jaweher Njim, Molka Lahdhiri, Imène Brahem  et Rami Jaber. 

Ce groupe hétéroclite (du médecin à l’architecte, en passant par la styliste  modéliste) a montré des personnalités disparates, ce qui a favorisé la  richesse de l’échange entre eux et provoqué une explosion de créativité, au  point que certains participants, dévoilent avoir été totalement bouleversés par  cette expérience, qui marque très certainement un tournant dans leurs vies. 

Au delà de la mode, une conception de vie et de consommation

Imen Brahem, médecin, vit enfin son rêve de petite fille : celui de plonger dans le  monde de la mode, elle affirme : « Moodha Okhra a été une expérience décisive dans  ma vie, j’étais l’outsider, je n’avais pas de dossier de style, j’avais que la niaque, ma  volonté et ma personnalité, je savais que je n’intriguais personne”. 

Le projet, à ses yeux, était un défi personnel, un programme dont elle a pu  atteindre tous les objectifs et qui lui a permis de mûrir, prendre confiance en elle et  même voir la vie autrement, oui ! changer de vision par rapport à ses futurs projets  dans le domaine de la mode, en passant d’un désir de faire du prêt à porter de luxe  à l’upcycling. Elle ne s’est pas contentée de réaliser quatre looks au sein du programme de  Moodha Okhra mais elle est allée jusqu’à s’inspirer du programme afin de réaliser sa  première collection d’upcycling avec une amie.

Slow fashion en Tunisie

Sur le plan relationnel et humain, Molka Lahdhiri, étudiante en design produit, avoue  que la diversité des personnalités des participants a été une source d’inspiration et  lui a permis de mieux se connaître et de s’ouvrir au monde extérieur. Elle cite :  “L’équipe et les participants de Moodha Okhra sont devenus une deuxième famille  pour moi. Ce programme intensif a renforcé nos liens”. 

En plus d’être un programme de formation, “Moodha Okhra” était aussi un espace  d’échange et d’expression sans limite. En effet, pour Léa Ginibre, une jeune  autodidacte, curieuse et passionnée par la mode, a réussi, grâce à ce programme,  de traduire parfaitement sa vision engagée sur l’upcycling et sur la cause  environnementale qui lui tient fortement à cœur. Ses deux looks étaient inspirés de  la situation actuelle sur notre environnement, de la souffrance de notre Terre-Mère  et par de l’effet pervers de la fast fashion sur celle-là. Un vrai chef-d’œuvre combinant les différentes contradictions, en ayant recours aux  couleurs de la nature (le vert et le bleu) ainsi qu’à de différentes matières comme la  transparence, qui symbolisait la disparition de la Terre. 

Des collections ecofriendly à venir

Emna Bouaoun, styliste modéliste et fondatrice de « boaunarecycled » a pu  perfectionner ses techniques de stylisme et modélisme grâce au programme de “Moodha Okhra“, et surtout, sortir de sa zone de confort. Emna a également été  influencée par la cause environnementale que “Moodha Okhra” essaie de défendre. Elle est désormais engagée à travailler sur une toute nouvelle collection upcyclée et  ecofriendly. 

Site officiel: www.moodhaokhra.com 

L’upcycling consiste à utiliser des objets et des matériaux destinés à être jetés pour les  réintroduire dans la chaîne de consommation, après leur avoir redonné une valeur, une utilisation  différente, une destination originale par rapport à celle qui était originellement la leur. Cette action  de recyclage s’insère dans une volonté plus large de développement durable.