Le meilleur couscous du monde: Un couscous à 4 mains !

0
54 views

Bilel et Taieb; Le premier est chef du restaurant de ville Le Baroque et le second est celui d’El Ali, un restaurant qui se cache dans la médina de Tunis. Avec 4 mains et beaucoup de technique et de passion, ils décrochent le titre de “Meilleur Couscous du Monde”.

En Tunisie, le couscous est une affaire sérieuse, très sérieuse ! Bien qu’il soit un plat traditionnel des différents pays du Grand Maghreb, la Tunisie se démarque à l’échelle internationale par son savoir-faire. Aujourd’hui, elle est championne du monde du couscous ! Un prix remporté dans le cadre de la 20 ème édition du « Couscous Fest », ayant eu lieu, comme chaque année, à San Vito Lo Capo en Sicile (Italie).

Si la Tunisie était représentée par les chefs de cuisine Bilel Wechtati et Taieb Bouhadra qui ont proposé une nouvelle création, le couscous « Mosaïque de Carthage », ce sont en fait au moins une douzaine de chefs de cuisine qui ont suggéré, proposé, testé, apprécié, critiqué durant au moins une trentaine d’essais ce plat pour qu’il arrive à la perfection.

Soutenu par l’Association Tunisienne des Professionnels de l’Art Culinaire (ATPAC) et l’Académie Nationale de Cuisine (ANC) et particulièrement des Chefs Mounir Arem et Rafik Tlatli, le plat a séduit. Pour l’équipe gagnante :

« L’objectif de cette création culinaire était de séduire et de convertir les palais du monde entier, bien loin des traditions que l’on bouscule et taquine ».

Avec un grain croquant, des parfums de réglisse et de badiane, une semoule nappée de bisque de crevette et fourrée d’une couche de chriha de figues et d’oignon confits et parsemée de légumes en julienne et de pointes d’amandes croquantes, le résultat ne pouvait que surprendre et convaincre.

« Mosaïque de Carthage » est un nom tout trouvé par Mounir Arem à cette création. Tout aussi fier que Bilel et Taieb qui ne cessent de tronquer leurs tabliers pour préparer, avec cette même fièvre enthousiaste, un couscous exceptionnel, il se pose un instant, loin des feux de cuisine et de la notoriété, et avoue : « Finalement, cette Mosaïque, c’est nous ! C’est cette force créatrice qui est en nous ! »

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here