Embarquement Tabraka avec Manef Arfaoui pour un rituel d’été !

0
243 views

Manef Arfaoui est un opticien de 30 ans qui vit à Tabarka. Acteur de la société civile locale, il est membre actif de “l’Association Jeunesse et Horizons” dont l’action la plus connue est l’événement “HELMA” qui a rapidement évolué en un festival et dont la cinquième session a été organisée en juin 2019. Pour 1001Tunisie, nous partons à la découverte de Tabarka avec un embarquement immédiat qui est une invitation au voyage à travers les yeux et le cœur, la nostalgie et les rêves d’un ambassadeur de  sa région. Amel DJAIT

Pour ce jeune, vivre à Tabarka et y avoir 20 ans ou 30 ans est un défi, une raison de vivre et de se dépasser. Mais pour cela, il a besoin de musique: ” Nous sommes nés dans une ville-festival. Même si le Festival de Jazz de Tabarka rencontre sans cesse des problèmes, celui-ci fait partie de notre culture. Savez vous que le dernier soir du Festival “HELMA”, nous étions 35 000 festivaliers à 21h 30 en train de danser, écouter de la musique et de lancer des lanternes selon les chiffres du Ministère de l’intérieur et du tourisme. Un festival gratuit qui sème la paix, la joie et la vie est important pour toute la jeunesse de la région, Tabarka en premier “.

Actuellement, c’est le Festival de Jazz de Tabarka qui est en train de se tenir. Le festival et ses soirées apportent une dynamique certaine; les restaurants, hôtels et maisons d’hôtes sont pleins. Les petits et grands commerces travaillent et cela fait du bien surtout que l’été touche à sa fin.

Plongée sous marine, musique et plages sauvages de Tunisie

Quand on lui demande ce qu’est une journée d’été à Tabarka quand on est jeune et Tabarkois, Manef Arfaoui répond avec enthousiasme: “Une journée à la mer, pardi ! Un plongeon à El Bounta, à Melloula ou à Berkoukech! Nous adorons nager au niveau des Aiguilles de Tabarka. C’est un must pour tous les Tabarkois qui avons fait en majorité nos premiers bains dans les rochers. Nous sommes à l’aise avec les pages rocheuses et les eaux vives! Pour le plan plage et sable, c’est un tout autre programme qui commence souvent avec des rigolades entre copains et finit par une partie de beach volley…”.

Entre pêche et plongée sous marine

A Tabarka, il est aussi impensable de ne pas penser à la pêche, qu’elle soit au moulinet ou au fusil. Ici, la plongée sous marine est au programme de tous les jeunes. Ils font au moins un baptême de plongée, après cela dépend s’ils se passionnent ou pas pour ce sport. La région et ses eaux profondes sont un “spot” de toute beauté qui comprend des gouffres, des tunnels, des épaves…Et une faune et flore sous-marine magnifique!

Manef Arfaoui passe ses soirées au Festival dès qu’il y’a un programme, sinon comme tous les jeunes partout dans le monde, il fréquente les bars, les cafés et les restaurants de la ville.  Ses adresses préférées sont le restaurant “Le Mondial” pour ses fruits de mer, “La Marina”, un café sur le vieux Port et l’hôtel “Les Mimosas” qui offre la plus belle vue sur la ville.

Il n’est pas rare aussi que Manel assiste ses amis venant du pays à passer un weekend, c’est alors qu’il les assiste dans la recherche d’une  chambre d’une maisons d’hôtes comme  Villa Hejra, https://www.facebook.com/Villa-Hejra-Maison-dH%C3%B4tes-Tabarka-1530933613885719/  ou encore Couleur Méditerranée https://www.facebook.com/Maison-dh%C3%B4tes-Couleur-M%C3%A9diterran%C3%A9e-1456449357970897/.

 

Crédit Photos: Pierre Gassin

 

 

SHARE
Previous articleTourisme: Une route maritime entre la Tunisie et Malte
Next articleAmici Miei, un goût d’Italie à Hammamet
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here