De Fatma à Nour, destin d’étoiles

0
434 views

L’une est rousse, l’autre est blonde. L’une est mère affirmée et résistante. L’autre est sa fille, jeune femme frêle et sensible. Évoquer Fatma et Nour Ben Abdallah n’est pas une mince affaire. Ce sont deux artistes, deux amies, deux femmes que j’apprécie, l’une comme une grande tante, l’autre comme une toute petite sœur. Récit très personnel de deux étoiles qui font briller les femmes par leur travail et talent. Par Amel DJAIT

Quand on évoque le parcours de Fatma Ben Abdallah, parler de tendance et de mode devient réducteur. Le sujet s’envole vers l’identité, la revendication de la personnalité et l’Histoire. L’histoire personnelle certes mais aussi celle d’une région, d’un pays.

A travers son parcours, ses modèles et particulièrement avec certains des ses drapés, Fatma Ben Abdallah fait virevolter les tissus éthniques qu’elle conjugue avec tellement de finesse qu’ils en deviennent intemporels. Sa vie, elle l’a passé à habiller les femmes pour les circonstances qui comptent le plus pour elle. Sa vie, elle l’a passé à partager les émotions, souvent heureuses, des familles et partager leurs désirs d’élégance et de beauté Certains de ses modèles vont jusqu’à dépasser les limites entendues en société quand elle habillent les femmes de la “jebbah” masculine en soie ou en lin. Ici, le discours ne tient plus. Il devient acte, revendication.

Fatma Redissi Ben Abdallah a habillé les plus grands de Tunisie et d’ailleurs. Par sa créativité, elle a tenté d’internationaliser l’habit grand soir tunisien et a réussi à le faire briller à moult occasions. Récemment, elle a reçu le Prix national de la promotion de l’artisanat et des arts 2018.

Nour Ben Abdallah est la fille de Fatma Redissi Ben Abdallah et a lancé en 2012 By Nour. La ligne de vêtements créée par la jeune femme a été est un lieu d’échange où chaque pièce, chaque création a été unique, le tout fait main dans un savoir-faire ancestral. De ce lieu, Nour  a su construire une relation de confiance avec une clientèle dynamique qui apprécie que le vêtement et l’accessoire se juxtaposent. Sa marque de fabrique est et restera sans doute, la “farmla”, cette pièce maîtresse de l’habit tunisien que la jeune styliste a su sublimer et moderniser.

FATMA est la nouvelle marque de la maison. Avec celle-ci, c’est une nouvelle page qui s’écrit. Loin de se tourner, celle-ci est dialogues, échanges et transmissions.

FATMA porte en elle un Adn, celui du travail que l’on aime et respecte, celui de l’effort fournit pour ses clientes et celui d’une modernité qui tire toute sa puissance et originalité d’un passé chargé.  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here