dar r'bat

Quel est votre parcours ? Présentez nous votre maison d’hôtes ?

J’ai connu la Tunisie par la porte du travail en 2004. Nous avions commencé à travailler à Oued Ellil, loin des plages de Hammamet. Cela nous a permis, déjà et à l’époque, d’avoir une vision plus profonde du pays. A Oued Ellil, les habitants nous ont accueillis comme si nous faisions partie de leur communauté. Pour nous loger, la direction de l’’usine avait mis à notre disposition un studio et nous avons alors vécus une immersion  totale dans la ville et pays.

Petit à petit, nous avons commencé à nous rendre compte qu’il n’y avait pas de chambres d’hôtes en Tunisie, alors qu’au Maroc, ces hébergements explosaient. Le projet a alors commencé à germé…

Pourquoi Nabeul?

Nabeul est une ville vivante tout au long de l’année. Il y a toujours du monde. La ville est accessible et à taille humaine. Nous installer dans le vieux quartier « R’Bat » dans une maison traditionnelle est vraiment un choix de cœur! Nous avons visité pendant plus de 5 ans des maisons arabes et sommes tombés amoureux de ces lieux de vie qui ont tellement d’histoires à raconter.

Notre maison a été inhabitée pendant plus de 15 ans. Elle nous a charmé par ses plafonds en voûtes croisées, l’espace dans les chambres, les patios, les décorations autour des portes, et aussi la proximité avec le quartier des artisans, la médina et les commerçants …C’est en 2013 que nous avons fait le grand pas. Nous avons tout vendu en  France pour monter le projet en se laissant un délai de 2 ans. Nous avons trouvé la maison en 6 mois, signé auprès des 17 héritiers, posé le dossier auprès du gouvernorat pour avoir l’accord d’achat 6 mois plus tard.

La rénovation complète avec un architecte Nabeulien qui a su orchestré l’ensemble de tous les corps de métiers a duré 10 mois. Cette maison construite en 1890 est le reflet de ces maisons familiales si belles. Ses anciens propriétaires étaient des paysans qui savaient comment orienter la maison en fonction des pluies, de la mer, du soleil, des saisons… C’est la simplicité de la maison et son authenticité qui nous a séduit!

Que représente cette activité pour vous ?

A l’ouverture de Dar R’bat, c’était un nouveau «métier« pour nous. Cette activité occupe tout notre temps. Nous essayons de trouver les bonnes adresses, les bons plans pour les visiteurs. Nous sommes toujours à la recherche de la nouvelle petite adresse sur Nabeul. Nous essayon d’être présents auprès de nos hôtes, à leur arrivée, pour leur faire visiter la maison et leur expliquer les aspects techniques et la manière de vivre dans les maisons arabes.

Comment décide t-on d’ouvrir sa maison aux autres ?

C’est avant tout une envie de faire découvrir une ville, une architecture méconnue, une culture différente …

Pensez vous que c’est un métier ou une vocation ?

C’est une vocation, parce qu’un métier ce sont des “process” à mettre en place. Dans une maison d’hôtes, on met son cœur et son envie de partager et de montrer l’attractivité de son environnement… Au quotidien, on veut que les convives soient au mieux. On essaye absolument de répondre à leurs attentes.

Quelle serait la singularité de votre maison Dar R’bat par rapport aux autres ?

C’est avant tout la convivialité. Nous faisons tout pour que les hôtes se sentent comme à la maison. L’emplacement dans le cœur de la ville de Nabeul permet aux hôtes de plonger dans une Tunisie authentique. Au niveau architecturale, nous avons mis en avant la simplicité de la maison par une décoration inspirée des maisons arabes. Les meubles sont presque tous d’origine et ont été revisités pour les rendre plus modernes.

 Faites vous tables d’hôtes ?

Oui et à la demande! Notre cuisine est comme celle à la maison, juste traditionnelle. Nous proposons à Dar R’bat des menus simples avec une cuisinière locale.

Quels sont les adresses ou lieux confidentiels que vous partagez avec vos clients ?

Nous avons un livret de bienvenue que nous confions a nos hôtes à leur arrivée. Celui-ci leur donne les bons plans pour aller manger, faire des achats auprès de différents artisans. Ils y trouvent aussi des propositions de lieux à découvrir…

Comment s’est passé la saison 2019à Dar R’bat?

Incontestablement, ce fut la meilleure saison depuis 4 ans. Même l’arrière saison a été la meilleure.

Quels sont vos attentes pour 2020 ?

L’open Sky pour faire venir des compagnies aériennes qui apportent une clientèle de voyageurs baroudeurs qui organisent en individuel leurs voyages.

Comment faites-vous la promotion de votre maison ?

Simplement par Booking.com pour la clientèle internationale. Pour la clientèle tunisienne, cela se fait en direct par le site Internet darrbat.com ou pas notre page Facebook.

Qui sont vos clients ? Quelles sont leurs attentes ?

Des européens, principalement des Français, des allemands, des italiens mais aussi des canadiens… Les Tunisiens fréquentent aussi pas mal les maisons d’hôtes. Tous les clients recherchent une maison traditionnelle et veulent du calme bien loin des hôtels de masse.

Pensez vous qu’être Français à Nabeul vous a facilité le travail ou au contraire ?

Nous n’avons pas eu de souci pour le montage administratif ou pendant la rénovation. Nous n’avons eu à faire qu’à des personnes qui ont été sensibles à notre projet. En tant qu’investisseurs étrangers, monter un projet touristique a été assez simple, même si certaines personnes ont essayés de nous dissuader d’investir en Tunisie.

Aujourd’hui, nous ne changerions en rien notre vie nabeulienne actuelle pour notre ancienne vie. Nous vivons à Dar R’bat un plaisir quotidien. Nous profitons de notre maison d’hôtes et sommes ravis d’avoir pu aller au bout de notre projet.

Contact

Tel: (+216) 28 310 610

Site web: http://www.darrbat.com

Crédit photos: saleh Jabeur