Dâr Fatma Skanès, le nouveau centre du Mâlouf à Monastir

0
201 views

Dâr Fatma Skanès est un centre culturel fortement engagé dans la préservation du patrimoine musicale de Tunisie; le Mâlouf. Il réunit des passionnés de musique traditionnelle et authentique de tous les âges et son siège se trouve à Monastir. Le projet est celui d’un homme bien entouré, Ahmed Ridha ABBES qui explique à 1001Tunisie les objectifs de ce centre culturel. Interview

1001Tunisie : Quel est l’objectif de ce centre culturel ? Qui sont ses membres? Quel est son programme? 

Ahmed Ridha Abbès : Dâr Fatma Skanès est un lieu d’activités culturelles, un lieu de rencontres, de convivialité et de culture. J y ai mis à disposition une bonne partie de ma bibliothèque et le lieu se compose de deux grandes salles, de divers bureaux, d’un jardin…

Pour le moment, c’est Madame Mahbouba Benzarti, épouse ABBÈS qui assure la direction de ce centre avec l’aide de son époux. Dâr Fatma Skanès a été conçu par l’architecte Kacem GAÂLICHE et ce sont mes amis, Mansour AJMI et mon frère Moëz qui m’ont aidé à le réaliser.

Pourquoi le Mâlouf ?

Je suis moi même musicien et grand amateur de Mâlouf. Je considère que le Mâlouf fait partie de notre identité culturelle. Il est d’une très grande richesse que le monde musical ignore. J’estime qu’il est de mon devoir de participer à sa transmission, sa sauvegarde et sa revalorisation. Je suis engagé dans sa promotion dans les limites de mes moyens.

Dar Fatma, à qui fait-elle référence? Qui est -elle? 

Fatma était mon épouse. Elle est décédée en 2003  à l’âge de 50 ans suite à une longue maladie.

Présentez nous le Centre. En quoi est-il différent d’un club de chant ? 

Le Club est baptisé “Mâlouf Tunisien Skanès”. Les cours y sont donnés gratuitement. Il n’est pas exclu que l’on demande une participation symbolique pour l’entretien des lieux et pour le paiement des charges. Aucune sélection n’est pratiquée et Dâr Fatma Skanès est ouverte à tout le monde.
Vous savez, nous n’avons pas choisi la facilité! Pour faire découvrir la vraie richesse du Mâlouf, nous travaillons les “Noûbas” en entier. Cette année nous avons appris la très difficile “Noûba al-Sîka”. L’année prochaine, cela sera le tour de la “Noûba Rast al-Oubaydî”
L’espace est ouvert à toutes les associations et à tous les amateurs de musique mais aussi à toutes les autres activités culturelles compatibles avec le lieu, sa philosophie et la qualité que nous souhaitons préserver. C’est un lieu fait pour le respect de la culture.

Le mot de la fin?

J’invite les hommes de culture et de savoirs à organiser à Dâr Fatma Skanès à Monastir des conférences, des tables rondes, des expositions, etc. Nous sommes engagés à ce que le public puisse avoir accès à la culture, au savoir, à la réflexion… à l’art.
CONTACT:
SHARE
Previous articleCarAmel, une chambre d’hôtes dans un bus dans le Cap Bon
Next articleBlue Panda de WWF en Tunisie en Octobre 2019
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here