Comparer Leila Ben Gacem à une petite fée serait tentant ! Seulement la jeune femme toute menue a des rêves aussi gigantesques que ses engagements et son sens du partage. Portée par un besoin viscéral de faire connaitre “son bout de médina” inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, elle collectionne les projets. Le dernier en date est un mixte entre la maison d’hôtes et l’hôtel de charme qui se trouve dans la médina de Tunis. Amel DJAIT

Après le succès de la maison d’hôtes DAR BEN GACEM http://www.darbengacem.com, ouverte en 2013, la voilà, énergiquement repartie pour une autre aventure. Un nouvel établissement d’hébergement qui se trouve à quelques encablures de sa première maison d’hôtes. C’est plus précisément au 16 rue El Kahia, qu’elle elle reçoit avec simplicité et un large sourire au DAR BEN GACEM KAHIA.

Leila Ben Gacem, l’ambassadrice

Leila Ben Gacem est ingénieur en biologie médicale. Même si elle a parfaitement réussi sa reconversion professionnelle, notamment avec la maison d’hôtes, elle ne compte pas s’arrêter là. Aujourd’hui, la jeune femme est militante pour la sauvegarde du patrimoine culturel tunisien, sponsor de plusieurs festivals de qualité qui se tiennent dans la médina de Tunis, élue local dans sa ville natale de Beni KHaled…. Pour ceux qui la connaissent, ils savent reconnaître à ses yeux qui brillent la naissance d’un projet à venir.

Le DAR BEN GACEM KAHIA est un hôtel de charme qui se se compose de 8 chambres et suites et tourne autour d’un magnifique patio, de divers salons et d’un “rooftop” avec une vue incroyable sur les toits de la médina…Une immense terrasse qui servira assurément à bien des réunions de travail et des pauses cafés après des séminaires.

Mais la terrasse de DAR BEN GACEM KAHIA est aussi le plus beau des écrins pour des séances de contemplation et de calme. La vue sur le mausolée de Sidi Mahrez est époustouflante. On tendrait presque la main pour toucher l’édifice et caresser ses multiples coupoles. Ici, on ne peut s’empêcher de repenser au parcours du saint homme qui de son Ariana natale est venu vers le quartier de Bab Souika vivre dans une maison traditionnelle et typique de la médina. Celle-ci est devenue son mausolée à sa mort.

Si Leila Ben Gacem est fortement soutenue par sa famille et un cercle d’amis très engagé sur plein de projets communs, elle a surtout pu s’appuyer sur un père qui adore la médina: “Vous savez, il chine tout le temps. Il est doué et adore ca ! Du coup, il trouve des pièces et on écrit avec elles ! Ici, nous avons travaillé avec des artisans d’exception. Tout a été restauré, redessiné, retapé, rafraîchi dans le respect de l’authenticité des maisons d’antan. Ici, rien n’est superflu! Tout est essentiel “.

Impact social et business

Et c’est ainsi que la majorité des chambres portent un thème particulier. Nous citerons en particulier la Chambre Chemla, du nom de l’artiste-artisan potier. Ici, les poteries ornent la somptueuse vitrine de l’entrée du palais mais aussi une suite De Luxe.

Dans ce palais, il n’est pas rare du tout de rencontrer des artisans du quartier et même d’un peu plus loin à la demande des clients. Ici, partager un repas, un verre de thé à la menthe, prêter un livre ou suggérer une adresse ou un itinéraire de découvertes est quotidien.

La maison, les deux maisons sont considérées dans l’ensemble comme un point de départ pour découvrir une Tunisie hors des sentiers battus ! Vous l’avez compris, le credo de Leila est concilier Business et impact social.

Sans se lasser, elle répète à qui veut l’entendre que ses maisons sont” une publicité vivante pour notre artisanat, pour notre fierté architecturale, pour la création d’emplois, pour étonner et ravir les étrangers qui viennent y vivre une expérience tunisienne, un point de convergence…”. Tout est dit ou presque !

Contact:

http://www.darbengacem.com

Adresse: 38, Rue du Pacha, 1006 Tunis La Medina – Tunisia
+216 71 563 742
Info@darbengacem.com

Crédit photos: AD et Olfa Kaabi