Dahar, je t’aime !

2
978 views

Le Djebel Dahar est le massif montagneux du Sud-Est tunisien situé entre l’ile de Djerba et le Grand Erg Oriental qui se prolonge vers le Sahara. 2000 ans que cette terre est un des points de passages les plus importants, celles des caravaniers vers le désert, et également une des portes vers l’Orient dans l’histoire et celle de passionnés de découvertes et de férus de voyages confidentiels de nos jours. Originellement berbère-amazigh, le Dahar offre un patrimoine naturel et culturel qui passionne les amateurs de découverte souhaitant rencontrer et échanger avec les habitants, ou cherchant simplement le repos. Le Dahar est une terre authentique, un voyage qui marque une vie !

Destination Dahar : Sur les traces de civilisations millénaires

Découvrir le Dahar est la promesse de rencontres et de découvertes des trésors cachés des villages citadelles accrochés aux éperons rocheux, dont la mémoire se perd dans le temps. Véritables gardiens des anciennes routes de commerce, les villages impressionnants de « Guermessa », « Chénini », « Douiret » ou de « Toujène », parfois encore habités, ont su résister au temps. Ils nous ont légué l’histoire d’un peuple ingénieux qui a harmonieusement dompté une nature austère, se fondant dans la terre du Dahar avec patience et détermination.

La vie des villages était organisée autour de l’eau, de sa collecte et de sa préservation dans les « Jessours » qui a permis grâce à une organisation sociale très élaborée la culture de petites palmeraies et de l’olivier. Visiter les moulins à huile d’olive souterrains ou les mosquées construites sous terre, permet d’aller à la rencontre de ses habitants qui sauront vous expliquer leur mode de vie et partager des moments de leur quotidien.

Les maisons traditionnelles troglodytes, véritables grottes creusées à même le sol ou sur les flancs des montagnes du Dahar, ont été restaurées avec enthousiasme par leurs propriétaires. Réaménagées en maisons d’hôtes et gîtes ruraux, ils sont conçus pour offrir un accueil chaleureux au plus près des traditions locales. Ces grottes à la température toujours agréable permettent de se protéger des grandes chaleurs estivales autant que de la fraîcheur des nuits d’hiver. Ici, une halte réparatrice après une journée de randonnée peut évoluer en un séjour de quelques jours.

La magie des ksours : Nefta, Matmata, Guermessa, Chenini…

 

Curiosité majeure, les « ksours » sont des greniers fortifiés où les populations berbères nomades et semi-nomades entreposaient leurs biens à l’abri des razzias et des envahisseurs dès l’époque romaine.  Les « ksours » les plus anciens, alignés au sommet des montagnes composaient une ligne fortifiée. Ils se sont démultipliés plus tard dans les plaines de la région pour servir d’entrepôts pouvant atteindre jusqu’à cinq étages au milieu desquels étaient installées les places de marché. Propriétés des familles du Dahar, ils étaient construits, par les tribus, en voûtes avec des pierres calcaires recouvertes d’argile et ornés de motifs traditionnels que vous pourrez admirer.

Le Dahar, une terre de randonnées

La marche est le meilleur moyen de découvrir la région et d’en apprécier les panoramas uniques. C’est également le moyen d’être au plus proche des habitants du Dahar, de ses bergers et de ses montagnards qui vous indiqueront les chemins de leurs ancêtres. Des sentiers de « Béni-Khadeche » jusqu’aux crêtes de « Toujène » ou à « Matmata », vous pourrez choisir des itinéraires variables, adaptés à vos envies. Les programmes de randonnées varient d’une demi-journée à dix jours. Les pistes sont aussi praticables en VTT. La découverte de la région se fait idéalement entre les mois d’octobre et de mai et avec ou sans guide. Envisager des circuits en plusieurs étapes tout au long des montagnes est tout aussi possible que de rayonner à partir de l’hébergement de votre choix.

Dans les pas des dinosaures

Formé il y environ250 millions d’années, le Dahar est un trésor géologique qui révèle la formation des continents avec la séparation du continent unique, la Pangée, entre le continent africain, le Gonwana, et la plaque européenne, l’Eurasia.

Site d’intérêt planétaire pour les géologues du monde entier, le Dahar dévoile d’après Wikipédia les secrets de la formation de la Terre à travers des couches géologiques visibles et déchiffrables grâce à une documentation disponible. Sa structure géologique bien préservée en fait un musée paléontologique à ciel ouvert.

Les découvertes récentes d’un des plus grands et anciens crocodiles, vieux de 155 millions d’années, et du squelette d’un dinosaure herbivore entier aux os creux de plus de quinze mètres de long datant d’environ 110 millions d’années, le “Tataouinea Hannibalis”, ont attiré de nombreux scientifiques dans la région.

Après une visite du musée de la Mémoire de la Terre de Tataouine et un petit effort en suivant un bon guide, vous pourrez poser vos pieds sur les traces fossilisées d’un dinosaure qui peuplait jadis le Dahar!

Crédit photo: Pierre Gassin

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here