Vers une coopération franco-tunisienne renforcée en matière de tourisme

0
137 views

Reçu par son homologue tunisien, le ministre Mehdi Houas, le Secrétaire d’Etat français en charge du Tourisme a souhaité pour cette journée être sur le terrain : conférence de presse, visite d’un centre de formation hôtelière à Hammamet…

Après avoir rappelé la responsabilité importante du tourisme en Tunisie puisque ce secteur d’activité fait vivre 400 000 foyers et correspond à 7% du PIB, le ministre Mehdi Houas dont le portefeuille ministériel est approximativement équivalent à celui de son homologue français a insisté sur la nécessité de travailler sur du long terme la nouvelle image de notre tourisme. Pour cela, toutes les aides sont bienvenues. Frédéric Lefebvre a ainsi annoncé que l’entreprise JC Decaux, leader mondial dans le domaine de l’affichage urbain, offrait gracieusement au ministère du Tourisme tunisien un affichage urbain dans la couronne parisienne afin de promouvoir à Paris et dans ses aéroports la Tunisie. Il s’agira alors de montrer à voir aux Français (1,5 millions de touristes en 2010) mais aussi aux Européens utilisateurs des aéroports l’image d’une Tunisie telle que nous la voulons et non telle qu’elle peut nous être parfois imposée. L’enjeu est de taille puisqu’il s’agit finalement de sauver la saison touristique 2011. Souhaitons que la campagne de promotion et ses slogans soient à la hauteur.

Les points principaux annoncés conjointement par les deux ministres ont porté sur la volonté commune de mettre en place des groupes de travail : un séminaire portant sur la formation et le classement en matière d’hôtellerie devrait voir le jour d’ici l’été. La France vient juste de finir sa mise aux normes internationales en matière de classement hôtelier, son aide pourrait être précieuse. De même, la nécessité de faciliter et d’encourager le travail en commun des secteurs du tourisme, de l’artisanat et du commerce s’impose comme une évidence et un axe de travail prioritaire.

Le président du Syndicat national des Agences de voyage (SNAV), Georges Colson, et le président du Centre d’étude des Tour Opérateurs (CETO), René-Marc Chikli, qui accompagnaient le Secrétaire d’Etat français ont confirmé cet élan de mobilisation côté français. Il s’agit à présent d’entrer dans une phase dynamique pour sauver la saison touristique prochaine tout en construisant sa nouvelle image.

Aurélie Machghoul

{mainvote}

 

Previous articlePour l’amour des autres
Next articleKasbah 2 : Le jour du grand départ
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

LEAVE A REPLY