Siliana, capitale du tourisme vert

0
697 views

Avec ses sites naturels, ses parcs et ses zones montagneuses, la Tunisie dispose des moyens de booster le tourisme vert. Plusieurs initiatives ont d’ailleurs vu le jour depuis quelques années, notamment dans les régions du nord-ouest telles que Siliana. Située dans le Haut Tell entre Le Kef, Kairouan, Sidi Bouzid et Kasserine, cette région est connue pour son marché agricole hebdomadaire et le site de Jama (anciennement appelée Zama) où s’est déroulée l’une des batailles de la deuxième guerre punique entre Hannibal et le roi Syphax d’une part et Scipion et Massinissa d’autre part.

Vous l’avez bien compris, c’est à Siliana que nous mettons le cap pour ce troisième épisode de « Alf Thniya w Thniya » sponsorisée parhttps://www.labadira.com/ et son Spa by Clarins. A vos pieds donc, que la visite commence !

C’est à Mactaris (Makthar) que nous commençons notre virée hebdomadaire, précisément dans son musée situé sur le site antique qui regorge d’histoire et de vestiges puniques et romains. Et pas que! Le musée abrite également des fragments des époques paléo-chrétienne et byzantine.

Quand vous aurez assouvi votre soif d’histoire, nous vous recommandons de pousser la balade jusqu’à Kesra pour découvrir un des plus beaux villages de Tunisie. Il s’agit du plus haut village berbère du pays. Il est célèbre pour ses monuments byzantins, ses escaliers colorés et ornementés de symboles amazighs. Ce village, situé dans le gouvernorat de Siliana sur la dorsale tunisienne à une altitude de plus de 1000m, est idéal pour les randonnées. N’oubliez pas de vous désaltérer au Café de la source et de reposer vos pieds en les baignant dans l’eau de source de la montagne.

Finie la pause! A vos bottes, nous partons à Bargou! Cette montagne compte plus de 4000 habitants et sépare la tribu d’Ouled Aoun de leurs voisins kairouanais Ouled Jlass. On y accède par la route P4 en direction de Siliana. Elle est considérée comme étant la plus belle des montagnes tunisiennes. Sur les hauteurs de cette montagne qui culmine près de 1200m au-dessus de la mer, nous partons visiter le gîte des éco-dômes. Ces constructions dites vertes sont l’initiative des Aventuriers de Siliana.

Fondée en 2014, cette association travaille sur le renforcement des capacités et l’empowerment des femmes rurales de Siliana, la protection de l’environnement et le développement de l’écotourisme autour des activités des femmes et la sensibilisation des enfants et des jeunes au concept de la citoyenneté. C’est dans cette optique que l’association a créé les dômes bâtis à base de terre, d’argile et de plâtre. Le concept n’est certes pas nouveau, mais il a été amélioré par Amine Draoui propriétaire de l’éco-ferme de Morneg. L’idée étant de démontrer que les techniques de construction ancestrales sont aussi efficaces que celles des temps modernes et peut être même meilleures. Le plâtre, par exemple, permet une bonne isolation thermique.

Les amateurs de camping et de randonnée vont sans doute adorer passer quelques jours en ces lieux authentiques. Le dôme peut accueillir jusqu’à 8 personnes mais pensez à réserver avant de partir à la conquête de la nature! Entre escalade, marche à « Ain Bousâadeya », veillée au coin du feu et atelier de poterie, aucun risque de s’ennuyer!

Vous ne manquerez pas également de déguster les produits du terroir que proposent les organisateurs. La région est surtout connue pour ses plats à base de viande de bouc, le pain « mbasses » fait maison ou encore le « msammen » (des crêpes feuilletées).

L’aventure continue ailleurs… À quelques kilomètres et précisément à « Djebal Serj ». Cette montagne de 1300m d’altitude est le paradis des spéléologues! Les plus aventuriers peuvent visiter les grottes de « Aïn Zahr » ou de la mine, un gouffre de 20m de profondeur que les chauves-souris ont pris pour abri. S’y rendre est assez complexe. N’oubliez donc pas de prendre contact avec des experts et des spécialistes. Les habitants peuvent également vous orienter vers d’autres lieux et sites archéologiques abandonnés ou encore les tombes, zaouias et mausolées des Saints de la région.

 

 

 

LEAVE A REPLY