Selma Ellouze: « Les touristes de la maison d’hôtes Dar Selma me manquent! »

0
576 views

Selma Ellouze gère depuis bientôt 10 ans une jolie maison d’hôtes à Sfax; Dar Selma. La réputation de l’établissement autant que la cuisine et la générosité de la maîtresse des lieux ne sont plus à faire. Les commentaires et appréciations des voyageurs sur le net feront pâlir bien du monde, à moindre de mettre le cap sur la table d’hôtes qu’elle y tient. Entretien par Amel DJAIT

1001tunisie: Dar Salma est la première maison d’hôtes de Sfax. A quand remonte son ouverture ? Comment se prend pareille décision ?
Selma Ellouze : Dar Selma est ouverte depuis Août 2009. La maison est devenue un peu trop grande pour mon mari et moi, une fois les enfants partis. Nous avions l’habitude de recevoir beaucoup d’amis, l’ambiance était des plus agréables et on partageait de bons moments avec la famille et nos invités. C’est alors que l’une de mes amies m’a lancé l’idée. Elle m’a dit que plein de gens auraient envie de visiter et vivre la Tunisie avec moi!

C’était compliqué ? Qu’est ce qu’il fallait changer ?
Les débuts me paraissaient bizarres et difficiles. Il y’ avait un peu de confusion entre les logeurs, amis, clients, revenants, habitués…Mes hôtes devenaient de plus en plus nombreux et ils partageaient totalement notre vie de famille. C’était si intense, agréable, enrichissant….

la-maison-salma (1)Qui est votre clientèle ? Que recherche t-elle ?
Je dirais des amateurs de partages et de vrais échanges. Des gens, comme vous et moi, qui veulent des vacances sur mesure et ont besoin et envie d’accompagnement et de complicité.
Nous partageons le logement, les repas, le thé, les promenades. Nous faisons le marché et cuisinons dans la joie. Nous partons découvrir Sfax et ses recoins ainsi que l’ensemble de la région. (Accompagnement sur demande et facultatif).
Parfois, j’essaye de laisser mes invités découvrir seuls… Au retour, ils me disent, c’est avec toi et c’est toi que nous sommes venus rencontrer ! En fait, ils me disent souvent qu’ils sont venus découvrir Sfax mais aussi et surtout deux personnes, Salma et Hafedh (mon époux)!

Quels sont les programmes que Dar Selma propose pour découvrir Sfax ?
Les promenades varient selon la saison. En période de récolte des olives par exemple, nous assistons et participons à la cueillette, visitons des huileries, dégustons et achetons de l’huile d’olive.
De façon régulière, nous effectuons la visite de la médina de Sfax, partons à la découverte des îles Kerkennah et passons par la Chebba ou Mahdia. Nos journées se déroulent entre les sorties en mer, les baignades, les balades en bord de mer. Les gens passent et repassent et à chaque fois ce sont des rencontres magiques !

dar selma2C’est quoi une journée type avec Selma ?
Il y’ en a pas ! Nous décidons ensemble au jour le jour des programmes du séjour. Les hôtes assistent à toutes les cérémonies familiales comme les mariages, fiançailles, soirées privées… Nous sommes ensemble pour communiquer et prendre du bon temps !

dar selma3Dar Selma reçoit-elle plus de touristes ou de tunisiens ?
Dar Selma ne fait aucune différence entre les deux. Les touristes se font rares en ce moment. Je suis triste. Ils me manquent ! Ils faisaient partie de ma vie ! Heureusement que les tunisiens commencent à s’intéresser au logement en maison d’hôtes et à réserver surtout pour les repas. Ils découvrent la formule table d’hôtes

dar selmaComment résistez-vous face à la crise du tourisme tunisien actuellement?
Justement, j’ai fais une extension dans la maison et créée une grande salle à manger où j’organise des dîners et des déjeuners. La gastronomie tunisienne en générale et la « sfaxienne » en particulier sont riches et variées. Forte de mon expérience et de précieuses recettes de famille, Dar Selma met en avant les spécialités de la région et ses produits du terroir.
Je suis vraiment très enthousiaste car les gens réservent pour découvrir des saveurs d’antan et plonger dans l’univers des spécialités tunisiennes. Il y’ a une vraie demande pour ce produit et nous en sommes ravis !

Previous articleDougga l’exceptionelle
Next articleChez Sleh ou le règne du poisson
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

LEAVE A REPLY