Sauvons la Kemia Tunisienne !

0
502 views

C’est à la faveur d’une première conversation avec mon ami Dominique de http://www.villa-zembra.com/maison-hotes-tunisie.php que je me décide d’écrire cette chronique. Dominique est en train d’ouvrir le « Zembra Lounge », face à la mer sur le toit de sa maison d’hôtes. Il compte y faire déguster à ses clients des vins et des fromages de Tunisie et nomme cela des Tapas Tunisiennes ! En attendant de m’y rendre, j’adore le concept mais râle sur le «naming ». Et bien entendu, je le lui dis! Par Amel DJAIT

Pourquoi les tunisiens (entreprises et consommateurs) abusent-ils du terme tapas? Pourquoi le mot Kemia est-il abandonné ? Tout le monde use et abuse d’un mot qui fait promotion et référence à l’Espagne autant que pizza fait penser à l’Italie. Dans presque tous les restaurants qui s’ouvrent depuis ces derniers temps, on n’utilise plus que le mot tapas pour dire Kemia( ou vise versa), alors que je verrais bien un « naming » en version tunisienne dans le style de « kemia lounge », « kémia bar », « Kemia view », »kemia falaise », « kemia plage », « kemia comptoir »…..En Tunisie, même le mot « mezze» , en référence au Liban, a disparu!

J’ai récemment testé le mot auprès de quelques jeunes. A c’est quoi une kemia, la réponse qui m’a le plus sidéré : « Mais enfin, des Tapas tunisiennes! » Et alors ? Si vous le savez, pourquoi ne pas l’utiliser ? Ne savez vous pas que la cuisine est un des vecteurs de communication et de branding d’un pays les plus efficaces ?

Sur Wikipédia, kémia est un assortiment d’amuse- gueules qui se sert au moment de l‘apéritif ou en accompagnement de boissons alcoolisées sur tous les comptoirs de bistrots algériens et tunisiens. Cette habitude traditionnelle en Algérie et en Tunisie rejoint les conseils médicaux recommandant d’associer l’ingestion d’alcool à l’alimentation.

Proche de « l’aperitivo » italien, la kémia est servie en raviers, avant le repas. Très varié, on y propose de l’harissa, des olives, du thon, des mini bricks ou doigts de fatma, une friture de petits poissons (souvent des rougets mange tout), plusieurs sortes de salades( oumek houria salade méchouia, torchi, fèves au cumin, salade de pommes de terres, …) Dans la tradition juive, la kémia propose aussi un peu de bkaila, de la minina ……

Toujours dans Wikipedia, on lit qu’au niveau étymologique, « la kemia vient de l’arabe كمية  kémia (bouffée de tabac), du verbe kma-yekmi qui signifie prendre une petite dose de narcotique, et par extension, prendre une petite nourriture avant une boisson. — (André Lanly). Selon Joëlle Hureau, ce glissement de dénomination par emprunt métaphorique s’explique par le fait que « cette cuisine ne se veut pas gastronomique mais s’affirme comme plaisir des sens et jouissance collective, et qu’elle témoigne tout simplement d’une manière d’être. »

Autre lecture sur le site des Babyloniens: « Kamia vient d »Altération du grec (arkhê), il est d’abord mentionnée comme alcheimia du latin médiéval (XII). Ce mot est emprunté à l’arabe ‘al kimiya désignant la pierre philosophale. Mot d’origine incertaine, soit le grèc khêmia (la magie noire) ou le copte chame (noir) ou peut-être le grec khumeia (mélange).Cependant, les Arabes qui tiennent à revendiquer ce mot penchent pour le radical kama (tenir secret) »

LEAVE A REPLY