Salon de Noël: Les coups de foudre de 1001tunisie

0
344 views

Les fêtes de fin d’année sont une belle occasion pour découvrir la créativité tunisienne en matière d’artisanat, du fait main et du design. En faisant le tour des salons du SafSaf, de l’Acropolium et Chez Sadika, je finis par tomber sur quelques pépites. Focus les coups de cœur du weekend. Par Amel DJAIT

Le premier coup de cœur est incontestablement Khalta. Imen Farah et Molka Ayadi sont architectes et prennent le pari de créer une ligne design à partir du béton qu’elle valorise, lustre, dessine, bichonne,… »C’est une matière qui nous séduit au plus haut point.Nombreux de ceux qui la découvrent à travers nos objets sont surpris. Étonnés, ils aiment la matière et la regardent du coup autrement !  » Khalta propose des coupes, ces cendriers, des bols,….Avec leur sourires larges et leur talent, les deux jeunes femmes iront loin ! Leur « Petit groupement d’Energies positives qui croit au pouvoir de la matière Brute » est une étoile filante dans un salon de copiage et de manque d’originalité. Pour en savoir plus: https://www.facebook.com/khalta1/

khalta2khlata1

Le second coup de foudre de la journée, ce sont les délicats objets de décoration de Stéphanie Peix. La jeune femme expose des créations textiles pour enfants et peintures acrylique sur toile. Son univers est dédié aux oiseaux et aux perroquets principalement. Sa ligne de cages à oiseaux est moderne autant que délicate….Les teintes sont douces et les oiseaux paraissent si heureux qu’on a presque envie de se mettre à balancer avec eux !

staphanie3stepahnie3

Pour en savoir plus:http://stephaniepeix.blogspot.com/

Imen Saasi est une jeune artisane de Nabeul. Bien qu’encore inaboutie, sa démarche sur le travail de la broderie de Nabeul /Dar Chaabane est intéressante. La jeune femme transpose des motifs de broderies anciennes qu’elle trouve dans du linge de maison ancien sur des pochettes en cuir, des cafetans en lin,…Elle fait un focus sur un détail, mélange des couleurs, réétudie l’espace…. Imen Sassi est l’exemple même d’une jeune artisane qui pourrait si elle s’en donnait les moyens développer un vrai univers autour du point de croix de Nabeul. Elle pourrait évoluer vers toutes les broderies aux point de crois de Tunisie que l’on trouve à Raf Raf, Hammamet, Kerkenah, Djerba….Au lieu de cela, elle se perd dans les couffins, les chaussures et les petits poissons….point de croix

Pour en savoir plus: https://www.facebook.com/kokett.by.imen/

LEAVE A REPLY