Une terre pour tous

0
173 views

Mille et une Tunisie : En tant que propriétaire du restaurant de cuisine kasher « Mamy Lilly » à la Goulette, comment avez-vous vécu la révolution tunisienne et quel regard portez-vous sur ces évènements?

Jacob Lellouche : Nous avons vécu tous ces événement comme tous les Tunisiensc’est-à-dire comme l’expression d’un trop plein d’injustices qui a fédéré toute la Tunisie toutes classes socio-culturelles confondues. Je ne peux vous livrer que le point de vue d’un Tunisien moyen et non celui d’un juif car le propos n’a, à aucun moment, été celui-ci durant toute cette révolution.

Mille et une Tunisie : Des rumeurs totalement fausses ont circulé disant que la synagogue de Gabès avait été brûlée, que le président de la communauté juive avait quitté la Tunisie, etc. Quel est votre point de vue sur ses rumeurs affirmant que les Tunisiens de confession juive sont victimes de violence?

Ainsi que j’ai pu le préciser dans mon petit article publié sur Facebook, jamais le Président de la communauté juive ni le grand rabbin de Tunisie n’ont quitté le pays, bien au contraire ils ont toujours été là pour s’inquiéter pour cette communauté, ce qui n’a pas été le cas de monsieur Attoun vice président de cette même communauté. Mais là n’est pas le plus gênant. Ce n’est pas que l’on ait dit que Pierre, Paul ou Jacques avaient quitté le pays qui me dérange le plus mais ce sont ces fausses rumeurs qui annoncent qu’un lieue de culte a été saccagé ou des juifs ont été attaqués.

Ces fausses rumeurs sont d’ailleurs, à mon avis, fomentées, développées et véhiculées par des gens qui cherchent à déstabiliser notre pays en soulevant une communauté contre une autre ce en quoi ils ont excellé durant des années.

Il est assez facile de manipuler les gens lorsque la ville dont on parle ne compte plus un seul habitant juif et que l’on parle d’un lieu de culte qui n’est qu’une coquille vide. Quelqu’un aurait certainement passer un coup de fil à ce monsieur Trabelsi Perez pour lui annoncer cette nouvelle qu’il s’est empresser de signaler sans même avoir pris la peine de vérifier, contrairement à ce qu’à fait le grand rabbin Haïm Bitan qui est allé constater lui même que tout allait bien.

Mille et une Tunisie : Finalement, pour vous qu’est-ce que cela signifie être Tunisien ?

Un jour, j’avais annoncé à un journaliste qu’être tunisien était un métier, mais je crois aujourd’hui que c’est un exemple pour le monde.

Propos recueillis par Aurélie Machghoul

{mainvote}

LEAVE A REPLY