Nabeul, la cité des artisans

0
388 views

Nabeul est une ville côtière située au Nord Est de la Tunisie. 67 kms la séparent de Tunis et quelques dizaines de kilomètres de Hammamet. Capitale de la région la plus fertile du pays, le Cap Bon, Nabeul est réputée pour ses artisans, sa douceur de vie et ses nombreux attraits.

La côte de Nabeul et ses alentours sont aussi réputés pour leurs longues plages de sable fin et la succession de petits villages côtiers au charme fou. Fréquentés par la population locale, bien loin du tourisme de masse, ces village aux doux noms comme Korba, Hammam Eguzzez, Maamoura font rêver les vrais connaisseurs. Fondé il y a 2 400 ans, Nabeul, Néapolis, est la ville d’Afrique du Nord la plus anciennement mentionnée par les textes après Carthage. Mille et une Tunisie vous y promène.

9H00 : Tout le monde ou presque connaît la place de la Jarre, pour en avoir entendu parler, pour l’avoir traversée ou vue au moins en reportage photo ou à la télévision. Omniprésente dans la vie des Nabeuliens, elle est devenue le monument-phare de la ville. Sa taille concurrence l’ampleur de l’impact qu’elle opère sur les visiteurs qui se mettent aussi vite à leurs appareils photographiques. Incontournable halte pour approcher la ville, nous vous proposons de commencer par faire une petite halte au café « l’Escale » histoire d’y prendre votre petit-déjeuner.

10h00 : A partir de la place de la Jarre, laissez votre véhicule et allez, à seulement 50 mètres à pieds en direction de la mer sur l’avenue Habib-Bourguiba, au Musée archéologique de Nabeul. Il est ouvert tous les jours sauf le lundi, de 9h30 à 16h30 en hiver et de 9h à 13h – de 16h à 19h en été. L’entrée est de 5 TND. Composé de plusieurs salles dont certaines consacrées à l’art punique (amulettes, bijoux, pièces de monnaie, statuettes) et d’un patio, le musée renferme quelques belles mosaïques romaines dont une particulièrement bien conservée provenant des fouilles de la Maison des Nymphes (IVème siècle après JC).

10h45 : Nabeul est une ville attachée à ses traditions. C’est du reste ce qui fait son charme. Son centre historique « le Souk » est réputé pour ses artisans et les créations qu’ils y exposent. La poterie y a, bien entendu, une place de choix. Vous serez surpris par ce qu’on vous y propose: poteries poreuses, non vernissées, dite « chawat » pour le rafraîchissement de l’eau et la conservation des aliments, poterie culinaire rouge originaire d’Italie, céramique émaillée, utilitaire ou décorative, poterie traditionnelle, verte et jaune, accompagnée de motifs bruns mais qui se fait de plus en plus rare. Ne ratez pas dans l’avenue Habib-Thameur en face de la porte monumentale qui marque l’entrée de la rue piétonne la fameuse boutique « Kharraz », facilement reconnaissable à ses poteries très originales. Prenez le temps également de faire un petit détour par le Souk el Balgha pour visiter Nessege, l’atelier du tisserand d’art Omar Mousse. Linge de maison et foutas se disputent la primeur et se déclinent dans d’agréables camaïeux de tons chauds. Les tarifs s’échelonnent de 5 à 85 dinars et offrent de nombreuses possibilités de cadeaux.
Le souk est aussi un endroit agréable pour se restaurer. De sympathiques restaurants proposent les classiques poulets grillés, bricks à l’œuf ou couscous pour des prix dérisoires. Quelques terrasses invitent les hôtes à s’attabler pour un café à l’ombre d’un parasol.
Si vous allez au bout de la rue piétonne, vous serez tout proche du côté d’ »El Mahfar ». On vous suggère de visiter le souk municipal. Les marchés sont bien entendu souvent plus animés le matin et c’est peut-être une occasion pour faire quelques provisions. L’huile d’olive, les eaux de fleur d’oranger, de rose ou de géranium qui font la célébrité de Nabeul, le thon… autant de produits tunisiens de grande qualité qu’il vous sera agréable de découvrir.
Un peu plus loin de là, se trouve la grande mosquée et la cité des sculpteurs sur pierre de « Dar Chaabane ».

12h30 :
A l’ouest du centre historique, se trouve le « R’bat », la cité des nattiers. Des vieux artisans comme Ferjani Hamali fabriquent encore dans leurs ateliers des objets utilitaires et décoratifs comme les couffins, les sets de table, les filets, les chapeaux, les sacs, les cartables… Les nattes nabeuliennes sont faites à base de jonc récolté au début de l’été que l’on peut teindre en différentes couleurs: jaune, vert bordeaux, bleu violacé. Avec les couffins ou paniers, les nattes sont les produits de l’artisanat de Nabeul les plus connues. Elles servent de tapis de sol ou, plus traditionnellement, à couvrir le bas des murs.
Non loin de ses précieuses échoppes, se trouve les boutiques des fameuses brodeuses de Nabeul. Encore attachées à leur art, les vielles brodeuses du quartier manient le fil et l’aiguille et utilisent encore le métier à broder « gorguef » et le coussin pour la confection de la dentelle « chebka », une des dentelles les plus fines du monde.

13h00 : Pour déjeuner, nous vous proposons le « Bon Kif » situé dans l’avenue Marbella, derrière le Magazin Général. On vous y propose une cuisine typique et de délicieuses spécialités à base de poisson comme le veut la tradition nabeulienne. Vous pouvez aussi en reprenant votre voiture, vous rendre à la sortie de la ville, en direction d’Hammamet, au restaurant le « Slovenia ». Le lieu est tenu par l’un des chefs de cuisine les plus réputés de Tunisie, Rafik Tlatli. Essayez la « Couseila » un plat entre le couscous et la paëlla. Côté porte-monnaie, comptez 18 TND par personne pour la « Couseila », 12 TND pour les plats de pâtes, 23 TND pour la darne de mérou et de 6 à 12 TND pour les desserts. Slovenia est ouvert tous les jours de la semaine pour déjeuner comme pour dîner.

15h00 :
Après un bon repas, rien de telle qu’une petite balade. Alliez donc le culturel à l’agréable en vous rendant, à seulement 15 minutes à pied du restaurant Slovenia, au site archéologique de Néapolis. Pour les plus fainéants, garez votre voiture sur le petit parking devant l’entrée du site. Situé en bord de mer sur l’avenue Mohamed V le vaste terrain du site où fleurent bon les mimosas et les boutons d’or au printemps, est ouvert tout les jours sauf le lundi, en hiver, de 9h à 13h et de 14h à 17h et, en été, de 9h à 13h et de 16h à 19h. L’entrée est de 4 TND. Vous y découvrirez un ensemble industriel d’époque romaine destiné à la fabrication des salaisons et du garum dont Néapolis s’était fait une spécialité. Les enfants peuvent s’ébattre à leur aise sans danger.

16h00 : De retour au centre ville, du côté de l’avenue Habib-Thameur, ne ratez pas le Centre des arts et métiers, un village artisanal qui regroupe des artisans dans la poterie, la natte, le fer forgé, la broderie… C’est un mini laboratoire d’innovation. Attention aux horaires. Souvent ouvert uniquement le matin.

16h45 : Cap sur « Dar Taieb« . Situé à la sortie de Nabeul, sur la route de Tunis, ce petit musée d’entreprise dédié aux Arts et traditions populaires de la région est une initiative d’un enfant de la région, le PDG des entreprises Cérina Beauté et Kamy. L’entrée du musée Dar Taieb est de 2,5 TND. A voir : la chambre « Bit El Mouna » et une tente bédouine berbère, la « skifa El Aarbi ». Un espace de vente des produits Cérina et Kamy (huiles essentielles, parfums, cosmétiques et épices) jouxte le musée.

Visiter Nabeul ne peut s’achever sans la visite de l’espace « Sidi Mahrsi », un espace culturel contenant des panneaux de mosaïque mis à jour et restaurés qui sont d’une grande valeur artistique.

18h00 :
Si vous souhaitez passer la nuit à Nabeul, les bonnes adresses ne manquent pas. Côté maison d’hôtes, Dar Om el Khair et Dar Sam vous accueillent comme à la maison, la pension Les Oliviers est également une alternative agréable à l’hôtel avec ses coquettes 10 chambres donnant sur un grand jardin planté d’oliviers. Pour un séjour prestige, faites le choix de Dar Sabri ou Dar Hirondelle, des locations sur mesure dans le cœur historique de Nabeul.

T.B.

{mainvote}


LEAVE A REPLY