Les grenades de Gabes bientôt labellisées

0
968 views

Deux nouveaux produits agricoles seront bientôt labellisés “Indication Géographique” (IG), à savoir les dattes « Deglet Ennour » de Nefzaoua et les grenades de Gabès. Focus sur les grenades qui commencent à arriver sur les étals. Par Amel DJAIT

Connue pour ses vertus médicinales (antioxydant) mais également beaucoup utilisée comme teinture naturelle, la grenade se cueille de septembre à décembre. Fruit emblématique cité dans la mythologie grecque, la Bible et le Coran, elle est le fruit de l’automne par excellence. Délicieusement désaltérante, elle nous séduit aussi par sa beauté formelle. Son terroir d’excellence en Tunisie est Gabes même s’il l’on retrouve une belle variété dans la région de Testour. 

Selon Lotfi Ben Mahmoud, directeur du département des arbres fruitiers et des cultures maraîchères, au ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, la grenade est sur le point d’obtenir un label d’origine.

Ce label est utilisé pour des produits qui ont une origine géographique précise et possèdent des qualités, une notoriété ou des caractères essentiellement dus à ce lieu d’origine, selon l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI).

A ce jour, la Tunisie compte 14 produits IG, dont 8 produits labellisés “Appellation d’Origine Contrôlée” et 5 produits labellisés “Indication de Provenance”. En Tunisie, il existe au moins 220 produits tunisiens pouvant être labellisés IG. Ceux-ci restent bloqués à cause de plusieurs difficultés, dont la traçabilité et le contrôle.

Il existe de par le monde plus de mille deux cents variétés de Grenade. Cultivée pour la beauté des fleurs autant que pour ses fruits et écorces, chaque variété est liée à un terroir et un pays producteur. On peut citer par exemple la Mollar et la Tendrar en Espagne, la Hicaz en Turquie.

En Tunisie, on trouve au moins une quinzaine de variétés dont la Gabsi, la Zahri, la kalaai, la djébali, El baldi, El mezzi, El zaghouani et landolsi…Les variétés les plus répandues sont la Kadhouri qui produit de jolis fruits qui deviennent de très gros fruits de coloration rouge. Cette variété est le type le plus cultivé. On trouve aussi la Hammouri qui produit des fruits de grosseur moindre, assez juteux et moyennement sucrés.

A Gabes, les grenadiers sont très connus. Ils évoluent et se développent dans un terroir doublement unique. Ils poussent à l’ombre des palmiers dattiers dans les seules oasis maritimes du monde. C’est dire ce que chaque grain de grenade peut contenir comme finesse, histoire, saveurs, beauté….Ce n’est pas pour rien que la région s’accapare la plus grande partie du verger tunisien de grandes avec 37% de la production nationale. La grenade de Gabes jouit actuellement d’un programme de mise en valeur à travers la mise en place d’une Indication Géographique. Une appellation de développement agricole qui privilégie la diversité et la qualité des produits de terroir tunisiens.

Gabes est une ville tunisienne qui compte 120 mille habitants. Connu autant pour ses grenades que pour son henné, elle est la seule ville du pays à être à la fois port et oasis. Sa palmeraie abrite plus de 300 000 palmiers dattiers et l’oasis se distingue par son microclimat qui permet l’existence d’une importante diversité végétale et animale. Les grenades de Gabes ne peuvent être comparables aux autres variétés du monde ne serait-ce que grâce à l’oasis qui est l’unique de la méditerranée et l’un des derniers exemples d’oasis de ce type dans le monde. Et surtout n’allez pas dire qu’avec pareil terroir, les grenades ne sont pas meilleures, bienfaitrices, régénérantes, belles, vitaminées, élégantes….

Source: flehetna

 

LEAVE A REPLY