Le pays a besoin de sagesse

0
236 views

Ils ne semblent pas être conscients du danger de leur comportement qui pourrait déboucher sur une guerre civile. S’ils continuent de la sorte, le pays ne réussira pas sa transition démocratique.

Seule la sagesse de ses hommes peut sauver le pays. Un pays dont la situation économique et sociale est très difficile. Le gouvernement comme l’opposition devraient accepter de dialoguer, faire preuve de modestie afin de jouer un rôle positif et constructif.

Malheureusement, le conflit qui oppose l’UGTT (la plus grande organisation syndicale du pays) et le parti Ennahdha, prouve que nos leaders politiques et syndicaux ne s’orientent pas du tout vers la voix de la sagesse. Les déclarations venimeuses de Rached Ghannouchi contre l’UGTT lors de la conférence de presse qu’il a tenu mercredi 5 novembre, est la preuve que ce leader ne cherche pas à calmer la situation : alors que le gouvernement venait juste de négocier avec l’UGTT une issue à la crise de Siliana, il est venu remettre de l’huile au feu en accusant directement l’UGTT de traitrise, une UGTT qui venait d’être attaquée alors qu’elle commémorait la mort de son grand leader Farhat Hached.

S’agit-il d’une naïveté politique ? Cette hypothèse est invraisemblable, vu que ce politicien est connu pour être un grand stratège : il ne chercherait pas à amplifier le conflit avec l’UGTT sans arrière pensée. Certains observateurs font remarquer que celui-ci ne veut plus de Hamadi Jebali. De ce fait, il cherche le pourrissement de la situation du pays pour provoquer son départ et son remplacement par un de ses hommes plus fidèle aux thèses islamistes.

Reste alors la question de comprendre les motivations de l’UGTT qui vient d’appeler à une grève générale le 13 décembre! Chercherait- t-elle, pour des raisons politiques, à diriger le pays vers le chaos pour se débarrasser de la troïka au pouvoir ? Ou penserait-elle à se venger de ceux qui l’ont attaqué et humilié le 4 novembre? Viserait-elle une démonstration de force pour mieux se positionner ou plutôt imposer un positionnement qu’il lui soit plus favorable?

Sans pouvoir répondre à toutes ces questions autour de ce conflit et plus généralement autour de celles qu’on peut poser autour des conflits qui déchirent nos élites, nous avons une seule certitude : le pays a besoin de sagesse et des sages, elle n’en a pas beaucoup!

Dorra Harrar

{mainvote}

LEAVE A REPLY