La pâtisserie tunisienne, un tourbillon de sensations

0
913 views

Elle est cuite ou frite, croustillante ou moelleuse et se présente en bouchée, en crème ou sous forme de gâteau.

Y a-t-il une vedette ? Non car la pâtisserie tunisienne se savoure en fonction des occasions, selon les goûts. Que vous soyez plus pistache qu’amande, que vous ayez envie de vous laisser tenter par un « kaak ouarka », une « baklawa », un « tajine », un « mlebbes », un « guarn ghzal »… il y a toujours une pâtisserie qui vous correspond.

Les stars pour une leçon de beauté

•    Kaak Ouarka : une pâtisserie très peu sucrée composée d’une couche de pâte très fine allégée en beurre, fourrée d’une pâte d’amande parfumée à l’eau de géranium sauvage et à l’eau de rose. La variation mène au plus beau des voyages avec « kaak ambar », « kaak warka », » kaak mlabes », « Kaak tressé » et en symphonie autour de la pistaches, de la pâte d’amande…
•    Baklawa : une bouchée croustillante composée de feuilles de baklawa, d’amandes et de noisettes moulues, de pistaches concassées et de pignons entiers. Existe aussi en version pistache.
•    Tajine : une bouchée savoureuse et fondante faite à partir de pâte de pistache et décoré sur le dessus par un pignon.

Les rarissimes, les occasionnelles

La pâtisserie tunisienne est loin de se réduire à la sélection courante que l’on connait. Qui connait le « Tarayoun » (très délicat gâteau de pistache meringuée cuit au four), la « Achoura » (crème traditionnelle peu connue à base de blé dur et de fruits secs grillés, les « Souebee kraa » (confiture de potiron sucrée frit et parsemé de pistaches), le gâteau aux pignons (d’une délicatesse incomparable)

Des gâteaux pour tous les jours et toutes les occasions.
Contrairement aux idées reçues, la pâtisserie tunisienne de tous les jours n’est pas faite de gâteaux caloriques, compliqués et chers. Aux côtés des gâteaux de circonstances et de fêtes, il y à le biscuit « Bachkoutou » (farine, huile, beurre et eau de fleur d’oranger), la « Ghrayba homes » (bouchée de farine de pois chiche), le « Makroudh » (gâteau frit à base de semoule fine et de pâte de datte), le « Oudhnine el khadhi », les « Ftayer », la « Bouza », la « Belouaza », la « Medmouja »… Il s’agit de gâteaux de tous les jours qui accompagnent les petits-déjeuners (qui ne trempe pas son bachkoutou dans le café au lait du matin !), les thés ou les 4 heures.

Notre sélection de pâtisseries pour succomber à la tentation
Les Galets – Tunis Belvédère, La Marsa et à l’étranger Montréal (Canada) : exceptionnel pour « l’Andalouse » et les « jaouiya » – patisserielesgalets.com

Mme Hachicha – Menzah 8, Ezzahra, Sousse et à l’étranger Villeurbanne (France) : connue pour ses « Mlebess », ses « Kaak ourka » et son « Houms » aux pistaches –http://www.patisserie-hachicha.com

Les délices d’Haroun – Mutuelle Ville : pour ses « Baklawa » – www.delicesharoun.com

Dar El Jeld – médina de Tunis : pour sa « Achoura », ses pâtes de fruits à la mandarine et son « Ghzill El Bnet » – www.dareljeld.tourism.tn

Raja Yahia Djait : pour son gâteau aux pignons et sa « Fekiya » aux fruits secs – Tél. : (+216) 52 027 365

« Titma » – Marsa El Khalil : connu pour ses « titma » – Tél. : (+216) 25 182 188

Amel Djait

{mainvote}

Previous articleFemmes aux commandes… des fourneaux!
Next articlePalais Rock the Kasbah
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

LEAVE A REPLY