« 1000 thneya et thneya »: Jerissa ou la naissance d’un nouveau modèle tunisien de tourisme minier

0
1 561 views

Jerissa est une ville située dans le gouvernorat du Kef dans le nord ouest de la Tunisie. C’est dans cette région que nous emmène « Alf thniya w thniya », la capsule de 1001Tunisie sponsorisé par La Badira ( https://www.facebook.com/labadira/) et son Spa by Clarins.

Ce treizième épisode de l’émission qui passe toutes les semaines sur la radio Express Fm est dédié à Jerissa. Une ville connue pour ces mines et son patrimoine architectural colonial (les maisons aux tuiles rouges, les jardins aménagés, le terrain de jeu de pétanque…) et qui a été longtemps prospère.

Sauf qu’aujourd’hui, la région se trouve lésée. Un grand nombre de ces habitants (qui s’élève à 10 mille) est obligé de se délocaliser pour chercher un emploi ailleurs. En effet, les mines, qui employaient auparavant plus de 3 000 ouvriers, sont devenues incapables d’assurer plus de 167 postes d’emploi. Face à une telle situation, les habitants de la ville de Jerissa, la société civile, les cadres de la ville, le gouvernorat du Kef et la direction des mines ne sont pas restés les mains croisées.

Des programmes de tourisme écologique et minier sont en train d’être mis en place afin de redonner vie à la région. L’objectif est de convertir le patrimoine naturel et industriel de la région en une activité touristique.

Mais comment ça se passe réellement ?

L’objectif du programme est de faire que les visiteurs vivent, durant en quelques heures, la vie des miniers, en compagnie de guides randonneurs et de travailleurs dans les mines. Grâce à l’accueil des habitants de la région, à la grande expertise des organisateurs et au programme riche, l’immersion sera des plus insolites.

L’arrivée des visiteurs rendra vie à la région. Elle créera de la richesse et permettra un re-développement de la région entière.

D’ailleurs, cette idée a inspiré un GIE de la région, qui a récemment lancé une application mobile, nommée « Etik Kef Travel ». A travers leur application, ils proposent déjà des programmes touristiques thématiques sur l’ensemble de la région.

Monji Chikhaoui est le PDG de la société Jebel Jerissa et chef de file du projet. Il explique que la mine de Jerissa, âgée de plus de 100 ans, est spécialisée dans l’extraction de deux types de fer. Constatant que les ressources de la mine sont de plus en plus limitées, il affirme « nCe constat nous a poussé à penser à un nouveau projet, se rapportant au tourisme culturel et environnemental, et qui aura pour mission de mettre en valeur les traditions et le patrimoine de cette région ». Pour lui, il s’agit d’un « musée à l’air libre », inséré désormais dans un cadre régional qui n’est autre que le circuit touristique de la ville du Kef.

Bien que le projet a été lancé de façon confidentielle et amateur, un joli petit musée de la mine a été créé dans le site dans l ancienne église catholique Sainte-Barbe.

Visiter ce beau village en cette période, et profiter de son magnifique paysage neigeux et du riche programme mis en place (des repas chez l’habitant, des randonnées, de la spéléologie…), est juste incontournable.

N’hésitez pas à vous y rendre pour vous balader, assister aux différentes étapes de restauration de la ville et manifester votre soutien au projet.

Pour écouter le podcast:

Zeyneb Dridi

LEAVE A REPLY