Bendir Man, le chanteur audacieux :« Je fais de la politique à ma manière »

0
267 views

Mille et une Tunisie : Où se situe Bendir Man par rapport aux autres courants musicaux ?

Je défends  la chanson populaire dite « Chabbi » avec des influences manouches et tziganes. La chanson ça sert à transmettre un message et à réveiller les consciences.

Mille et une Tunisie : Quelles sont les causes que vous défendez ?

Je  ne défends rien mais je décris les maux qui existent dans mon pays. J’ai un besoin de l’exprimer. Donc je le faisais à travers la chanson. Je parle des pauvres, des démunis car c’est injuste qu’une langue soit ignorée et que toute une partie d’un peuple soit mise à l’écart. Ce n’était pas normal. Tu sors de chez toi et tu rencontres des gens différents et tu t’enrichis à travers les différences.

Mille et une Tunisie : Quel est votre public ?

C’est un public mélangé formé essentiellement de jeunes, d’adultes et aussi de personnes âgées. C’est vrai que j’ai beaucoup d’admirateurs. Je  compte aujourd’hui plus de 150 000 fans sur My Space et près de 100 000 amis sur Facebook.

Mille et une Tunisie : Est-ce que vous vous intéressez à la politique ?

Je fais de la politique à ma manière, au sens large.

Mille et une Tunisie : Votre père est engagé en politique. Comptez-vous adhérer un jour à un  parti ?

Non je ne le pense pas

Mille et une Tunisie : Que s’est –il passé dernièrement lors de votre passage à Alger ?

Tout simplement, on  m’a dit de me plus mettre le pied en Algérie après le concert avec Baaziz. Je vous avoue ne rien avoir fais de particulier à part me moquer des dictatures arabes. Chose qui n’a pas plu aux autorités algériennes.

Mille et une Tunisie : Ne pensez-vous pas que déranger?

Pour en arriver là, il a sans doute fallu prendre des risques.  Une personne qui ne prend jamais de risques n’aura que ce qu’elle est allée chercher. Pour arriver à quelque chose il faut oser. La musique, comme tout domaine, comporte sa part de danger. Ça passe ou ça casse. C’est vrai que je dérange. C’est pourquoi je suis  interdit des festivals, des manifestations culturelles et des télés

Mille et une Tunisie : Comment vivez-vous votre incroyable succès ?

Je dirais que ce succès m’encourage à garder le cap du « peux mieux faire ». J’ai les pieds sur terre, il me faut continuer à travailler et satisfaire mes fans

Mille et une Tunisie : Votre plus grande joie ?

Que quelqu’un, lors de concert, soit touché par ma musique

Mille et une Tunisie : Des projets pour la rentrée?

Un album, le 7 novembre !

Propos recueillis par TB

{mainvote}

{jcomments on}

LEAVE A REPLY