Amel Hantous: « Créer des synergies entre l’Algérie et la Tunisie dans le tourisme »

0
1 123 views

Les 17 et 18 Novembre 2016 se tiendront à Tunis les Journées BtoB Tourisme Tunisie/Algérie. Porté par AH Conseils, le format est conçu comme une série d’événements destinés à réunir les professionnels du tourisme. Rencontre avec Amel Hantous qui porte le projet et déploie, pour cette édition, l’étendard de la coopération Tuniso algérienne. Interview par Amel DJAIT

1001tunisie : Présentez nous Amel Hantous et AH Com en quelques mots.

Amel Hantous : AH Conseils est une Agence de Communication et Evénementielle spécialisée dans l’organisation des événements professionnels.

Comment est venue l’idée d’organiser ces deux jours pour le tourisme tuniso-algérien ?

C’est une initiative privée qui concrétise et renforce le PPP. L’agence  travaille actuellement avec l’ONTT (Office National du Tourisme Tunisien), CONECT International (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV), le Conseil International des femmes entrepreneures (CIFE), le groupe LOUATI (Algérie – Tunisie) et bien d’autres partenaires tunisiens et algériens professionnels du secteur pour organiser les Premières Rencontres des Professionnels du Tourisme de l’Algérie.

Quel est l’objectif de BtoBe Tourisme ?

Cette première édition, intitulée «COOPERATION, EXPERTISE, OPPORTUNITES D’INVESTISSEMENT ET DE CROISEMENT D’INTERET», s’adresse aux professionnels du tourisme tunisiens et algériens. Elle vise à les faire rencontrer et ouvrir à de nouvelles opportunités.

Qui sont les participants?

Les participants algériens ciblés sont les investisseurs, actuels et futurs hôteliers, porteurs de projets touristiques d’envergure (complexes de loisirs, restaurants…), tour-opérateurs, agences de voyages, écoles et centres de formation spécialisés dans les services touristiques.
algérie2

Pourquoi l’Algérie ?

Le choix de l’Algérie comme premier pays invité est dicté par plusieurs facteurs dont le plus important; à savoir un terrain potentiel pour des affaires fructueuses dans le secteur du tourisme.

Le pays connaît une amélioration constante du climat des affaires et l’émergence du secteur privé. Le pays peut constituer une porte d’accès au marché d’un tourisme de qualité. Fort d’une localisation attractive à la fois culturelle et naturelle (un désert à perte de vue, ..) et des monuments historiques incomparables, la culture et des falaises…) A ces facteurs s’ajoute la volonté des autorités algériennes de développer le secteur touristique qui se matérialise par l’élaboration du « Schéma Directeur d’Aménagement Touristique » (SDAT) visant la construction de 800 à 1400 projets touristiques durant la prochaine décennie…alger

Et pour la Tunisie?

Pour la Tunisie, le pays a derrière lui plus de 50 ans d’expertise dans le tourisme, avec un savoir-faire reconnu et une main-d’œuvre qualifiée constituant ainsi l’une des destinations principales du marché européen. En outre, forte de son potentiel, la Tunisie a pu réagir de manière positive à la crise du tourisme survenue après 2011. Cette réactivité, le pays la doit à ses voisins maghrébins, notamment algériens..

bto bDonc, votre objectif est-il de scinder les deux forces ?

Absolument. L’idée est de faire fusionner les efforts des deux pays en vue de créer des synergies positives. Aujourd’hui, en tant que professionnels des services à haute valeur ajoutée, nous ambitionnons d’être les catalyseurs des partenariats tuniso-algériens pour l’expansion touristique pérenne de l’un et le développement économique de l’autre.

AH Com a-t-elle d’autres marchés dans le viseur ?

En effet, deux autres éditions seront organisées en Algérie au cours de 2017. Ceci dit, nous avons dans le viseur l’Afrique francophone en commençant par le Sénégal . Une édition pour l’Asie est aussi dans le pipe

LEAVE A REPLY