«Alf Thneya we Thneya «: Sabiha, la potière de Sejnane »

0
268 views

Dans ce 4ème épisode de Alf Thneya we Thneya sponsorisé par l’Arab Tunisian Bank, www.atb.tn nous vous emmenons à Sejnane, petite ville du nord tunisien, située à peine à une centaine de kilomètres de Tunis. Lors de cette virée, nous avons rencontré Sabiha, la potière la plus connue de la Tunisie.

Pour écouter le podcast: 

:

Depuis ses 7 ans, Sabiha créait en cachette ses premières pièces qu’elle laissait sécher en plein air, au bord des coins les plus proches de son foyer et bien à l’abri du regard de sa maman qui voulait la tenir le plus éloigné possible du travail de la terre et de la poterie. Mais c’est sans compter avec la passion de la petite fille d’alors.

Sabiha a l’art de la poterie dans les veines. Comme toutes les artisanes d village de Sejnane, elle hérite son savoir-faire de sa mère et sa grand-mère et s’y consacre des qu’elle atteint l’âge de 12 ans.

Si aujourd’hui, tout le monde connait la poterie de Sejnane et semble inégalement sensible à son importance, c’est par ce que de grands efforts de mise en avant ont été réalisés cette dernière décennie.

Désormais, cette poterie unique est exposée dans les plus importants salons du pays et participe activement à des salons internationaux mais beaucoup de chemin reste encore à faire. Il y’ va de la pérennité d’un savoir-faire et de toute le village de Sejnane qui vit de cette filière et rassemble quelques 400 femmes artisanes qui y travaillent.

Le secret de la poterie de Sejnane

« Notre poterie est d’origine berbère, elle est travaillée 100% à la main, naturelle et sans produits chimiques ajoutés. On s’y investit complètement. Certaines pièces peuvent même nous prendre plus de 5 jours d’efforts et de labeurs », explique Sabiha.

Autre spécificité de la poterie de la région, la version des modèles en poterie noire. Plusieurs personnes pensent que Sabiha, la première à avoir lancé ce produit, a découvert cette technique par hasard. Totalement faux ! Précise l’artisane : « Durant l’année 2000, je suis partie en France pour y passer un mois et demi, rencontrer les artisanes françaises et apprendre de nouvelles techniques, et c’est là bas que j’ai découvert la poterie noire. Un concept que j’ai par la suite appliqué en Tunisie en enveloppant mes articles dans de la paille.  A présent, cette technique est connue de toutes les artisanes de la région. Et c’est tant mieux ! »

L’atelier de Sabiha se trouve à 6 kilomètres de Sejnane, et entre l’atelier et la boutique, vous pourrez découvrir les grands classiques de ses modèles comme les tortues, les poupées, les « maajena », les pots….Mais aussi et surtout ses toutes dernières créations comme le magnifique broc ou coq !

Sur place, et durant cette touchante et inspirante balade, vous découvrirez les différentes étapes de production et de fabrication de cette poterie. Le spectacle le plus exceptionnel est sans doute sa cuisson. En effet, la poterie est cuite en surface, sur un « lit éphémère » constitué de bois et de bouse de vache. L’opération dure en moyenne entre 30 et 45 minutes et Sabiha sait que la pièce est cuite quand elle devienne rouge et perd toute son humidité.

Par ailleurs, il faut savoir que nombreuses artisanes produisent de la poterie en Tunisie, notamment à Kesra, Takrouna, Alsnad, Neber, Takelsa, Menzel Horr…La poterie de ces régions est tout aussi belle mais différente et reste cependant moins connue que celle de Sejnane.

Certes l’expérience près de Sabiha est unique parce que c’est une femme exceptionnelle, complètement dédiée à son travail et passionnée autant que passionnante, mais ce qu’il faut surtout noter, c’est que c’est l’ensemble de son village qui mérite plus d’attention.

Il est important de savoir que la majorité des artisanes du village ont fermés les ateliers et boutiques, disponibles en bord de route, pour manque de clients. Et bien que plusieurs associations et groupements aient été créés pour encadrer et valoriser ce patrimoine, les efforts n’ont toujours pas atteint le résultat escompté. Ce savoir-faire est aussi menacé car la transmission n’est pas assurée.

La Tunisie est un pays de tradition et de savoir-faire millénaire qui devrait protéger ses populations créatives et son artisanat d’une déperdition progressive, faute de transmission et de préservation, de promotion et de recherche, de création et d’innovation. Un travail colossal reste encore à faire. Les efforts d’inscription de ce savoir-faire ne pourront être récompensés par un accord positif que si toute une politique de valorisation est mise en place.

Pour en savoir plus: « Alf Thneya we Theneya », en partenariat avec Arab Tunisian Bank est diffusé chaque vendredi, samedi et dimanche sur Express FM (103.6 Mhz à Tunis, 104 Mhz à Sfax, 100.2 Mhz à Bizerte, 106 Mhz au Cap Bon, 91.1 Mhz à Sousse, 104.5 Mhz à Mahdia et Monastir).

Productrice : Amel Djait pour 1001Tunisie.com
Production : Express FM
Producteur exécutif : Streaming HD

Crédit photos: Pierre Gassin

 

LEAVE A REPLY