Polémique des victimes des attentats de Bardo: De grâce, cessez !

0
292 views

J’ai entendu Anne Sophie Tinois s’exprimer au micro journal «Le Parisien». J’ai envie de lui signaler que cet attentat est des plus douloureux, certes pour toutes les personnes qui ont perdu un être cher. Il est aussi très douloureux pour nous aussi. Nous avons perdu des amis chers à la Tunisie. Par Leila Bornaz

Nous sommes les victimes de l’attentat du Bardo et de Sousse aussi. Nous sommes traumatisés par cette folie qui s’est abattu sur nous.  Une guerre nouvelle, qui n’est pas la nôtre ! Nous sommes victimes parce que cet attentat visait à nous détruire, faire peur et isoler. L’attentat a visé doublement, voire triplement la Tunisie: En semant la terreur et la mort parmi nos concitoyens et nos invités. En visant notre culture et l’un de ses symboles les plus forts. En nous fragilisant économiquement en frappant un pan de l’économie tunisienne, mise en place avec la République; le Tourisme.

Ce sont les mêmes individus qui ont frappé au Bataclan, à Nice et ailleurs  et risquent de refrapper autant chez vous que chez nous. Ce sont des individus qui sèment la peur et parient sur l’isolement du peuple tunisien. Ils ont frappé dans la salle des mosaïques du Bardo comme pour salir notre histoire. Ils ont frappé pour nous anéantir puisque nous avons perdu tous nos amis visiteurs de la Tunisie. L ‘attentat du Bardo visait nos « touristes » , nos « invités », « nos ressources économiques », « nos libertés », » notre fierté », « notre Tunisie »…

Quand le Président de la république dit « kadha we kadar », je ne traduirais pas car c’est quasiment intraduisible, cela est valable pour les familles des victimes qui ont perdu un amie, une épouse, un père, un cousin, un enfant…Cela est valable pour chacun d’entre nous, les tunisiens, qui avons perdu des milliers de personnes ! Cela est-il reprochable? Oui, si on vous promis des explications, des rencontres, ….Oui, si on vous a menti sur la raison de votre présence !

Le problème est que nous n’avons pas encore le sens de la réplique, de la revendication, du plaidoyer, de l’argumentation…. Dans les débats et meetings publics, les réseaux sociaux ou les institutions, nous ne savons ni expliquer, ni exprimer, ni communiquer, ni nous défendre, sans haine ou agressivité !attentat bardo

Je ne peux finir cette pensée sans m’excuser en tant que tunisienne et citoyenne s’il y’a eu offense!

Je veux surtout demander à tout un chacun et aux journalistes en particulier de ne descendez plus votre pays ! Tirez vers le haut nos hommes politiques quand ils sont en rade devant un tiers !C’est ça aussi le NATIONALISME ! Soutenez et aimez la Tunisie. Elle a besoin de vous ! Acceptez ceux pour qui vous avez voté et essayez de faire mieux pour les prochaines élections !

Pour voir la vidéo:blob:http://www.dailymotion.com/9265f108-d6d0-4e7e-a6f2-0b53d5d522fd

NB: L’attaque terroriste du Musée du Bardo  a eu lieu le 18 Mars 2015. Elle a causé la mort de 24 personnes et fait 45 blessés.

 

Previous articleAventure berbère dans le Dahar Tunisien
Next articlePas un plat sans l’harissa !
Journaliste et expert en communication, elle est la fondatrice du guide et magazine de voyage 1001Tunisie. A été Conseiller auprès du ministre du tourisme tunisien et reçu le Prix de l’Innovation Google Tunisie (Juin 2013). Passionnée de son pays, elle en connait les moindres recoins et a collaboré sur plusieurs livres, émissions tv, projets de développement.

LEAVE A REPLY