« 1000 thneya et thneya »: Le Kef, entre Hammam Mellègue, les saveurs et les tissages

0
1 057 views

Perché sur les hauteurs du nord-ouest de la Tunisie à 175Km de la capitale Tunis, le Kef est l’une des régions les plus connues de Tunisie, notamment pour ses nombreuses ruines romaines, ses édifices religieux musulmans et ses festivals culturels comme le « Sicca Jazz », « Le Kef chante », « Le Festival du court »… C’est «la ville du trône» où la dynastie des Husseinites qui règnera jusqu’à l’avènement du régime républicain en 1957 a vu le jour avec la naissance de son fondateur Hussein Bey, fils de Sidi Ali Turki.

Le Kef est aussi connu pour son fameux « borzguène », un couscous d’agneau aux fruits secs, qui nous met l’eau à la bouche, son « margoum », un tissage de laine utilisé comme tapis, qui nous renvoie à nos origines berbères et ses thermes romains, « Hammam Mallègue », qui ne peuvent que régénérer davantage nos sens et redonner vie à des souvenirs lointains.

C’est précisement au cœur de cette balade culturelle riche en histoire que nous emmène le premier épisode de « 1000 thneya et thneya » (1001 routes). Diffusé pendant le week-end sur les ondes d’Express FM http://www.radioexpressfm.com , cette capsule est soutenue par l’hôtel La Badira https://www.labadira.com et son Spa by Clarins https://www.labadira.com/fr/content/spa-experience. Un concept d’émissions qui valorise les talents, territoires et destinations émergentes en Tunisie.

Pour cette route, notre première station est le restaurant «El Walima», où vous pouvez déguster les délices les plus raffinés du terroir kefois. Du «borzguène» aux « ghrayef » en passant par «chakhchoukha», Mme Souad sait tout faire. Avec deux autres femmes en cuisine, cette grand-mère généreuse vous fera vivre une expérience multi sensorielle. Si vous êtes amateurs du couscous d’agneau aux fruits secs, n’hésitez pas à commander à l’avance les recettes du terroir. El Walima fait aussi traiteur ! Un régal garanti !

L’aventure continue ailleurs, dans une ferme pédagogique, Sidi Ali Ghofrane, dont le propriétaire n’est autre que le fils de notre chère Mme Souad. Président de l’Association Bio El Kef et membre de Slow Food,  un mouvement international qui a pour principal objectif de sensibiliser les citoyens à l’écogastronomie et à l’alterconsommation, Moez travaille sur la valorisation du patrimoine agricole du nord-ouest tunisien et la préservation des variétés et semences locales.

Les produits de la ferme, les produits du terroir de l’ensemble de la région qui sont issus de l’économie sociale et solidaire, se vendent sur internet à travers un Groupement d’intérêt Economique ( GIE) : site etiktfood.com/ Ils sont également disponibles et dégustés à Dar Alyssa, où nous avons fait escale pour la nuit et le dîner.

La maison d’hôtes dispose d’une cheminée, idéale pour passer des soirées familiales au coin du feu pendant les longues nuits d’hiver. Et ce n’est pas tout ! Le propriétaire de Dar Alyssa a pensé aux amateurs de bronzette. Cet établissement dispose d’une piscine pour vous rafraîchir après une bonne séance de lézardage au soleil.

Pensez bien sûr à réserver avant de débarquer. Mais, si faute de place vous n’avez pu vous y rendre, nous vous proposons d’essayer d’autres adresses aussi authentiques qu’agréables telles que les maisons d’hôtes de Dar Sidi Boumakhlouf, Dar Chennoufi ou encore la magnifique maison de Besma; Dar Sidi Abdallah.

Si vous êtes fan de bains et que vous ne résistez plus quand ils sont mariés au faste d’un monument archéologique,  ne manquez pas de mettre le cap sur les thermes de Hammam Mallègue.

Situés à 20Km du centre ville du Kef, ces thermes romains vieux de 2200 ans, offre un cadre de relaxation rudimentaire mais atypique. Ils sont également réputés pour leurs eaux hautement sulfatés et aux nombreuses vertus thérapeutiques. Le Hammam ne vous coûtera que 500 millimes (0.5TDN) et peut être aurez vous la chance de croiser la grenouille légendaire! Et détrompez-vous, il se n’agit pas du compte de fée de la Princesse et la grenouille qui se transforme en prince si on l’embrasse! La légende dit qu’ici, on faisait des offrandes pour demander la fertilité aux femmes. L’apparition de la grenouille avec ses bébés était considérée comme un bon signe. Elle annonçait alors le nombre des enfants à naître du lit.  Pas loin des vestiges de cette station thermale romaine et si vous êtes amateurs de la nature et des activités sportives roboratives, vous pouvez partir en randonnée. Le parcours est cabossé, pensez donc à des chaussures appropriées.

Sur la route, n’oubliez pas de faire attention et rendre visite à « Lella Chliguia », un olivier sacré qui se dresse sur la route menant à Hammam Mallègue entre Km 7 et 10. Ornementé de bouts de tissus qui représentent autant de vœux des gens, l’arbre est considéré comme un protecteur.

Maintenant que vous avez dégourdi vos jambes, que vous avez égayé vos papilles gustatives et que vous avez naturellement purifié votre corps, il est temps de vous emmener dans un voyage haut en couleurs à la rencontre d’une talentueuse artisane, Mme Mehria Cherni. Primée par l’office de l’artisanat lors du Salon de l’artisanat de 2017, Mehria est une référence en teinture et tissage de laine. Ces «margoums» sont de véritables chefs-d’œuvre qui ne manqueront pas d’ajouter une touche de design frais à votre intérieur. Mehria utilise en effet des techniques traditionnelles pour teindre sa laine. Elle réalise des cuves naturelles aux huiles végétales de fleur d’oranger, de lavande, de thym et de romarin où elle plonge sa laine et l’en sort en dix teintes différentes selon le besoin.

Une dernière pause s’impose! C’est à la grotte d’Althiburos qu’ Ammar Belguith a aménagé en atelier artistique que 1001Tunisie vous emmène. Son aire de camping, logée au milieu des plus beaux sites archéologiques de la région, inspire la réflexion et la créativité. A vos bottes et vos tentes, campez!

 

Pour écouter la capsule, cliquez ici:

Pour voir la vidéo: